Restez connectés avec nous
OM/PSG - Sampaoli évoque le plan de jeu et l'argent du Qatar
©Iconsport

Adversaires

OM/PSG – Sampaoli évoque le plan de jeu et l’argent du Qatar

Ce dimanche, dans le cadre de la 11e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera l’Olympique de Marseille (3e) au Stade Vélodrome. Jorge Sampaoli, entraîneur de l’équipe marseillaise, s’est exprimé en conférence de presse à propos de cette rencontre (coup d’envoi à 20h45, diffusion sur Amazon Prime). L’occasion d’évoquer la façon dont il veut que ses joueurs abordent ce match, les clefs pour gérer les dangers que sont Lionel Messi (attaquant de 34 ans) et Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans), ainsi que les points pour espérer. Le tout avec une remarque sur l’argent du Qatar qui permet de faire un recrutement que « seul un pays » peut faire.

Sampaoli « On va devoir contrôler le match pour essayer de défendre avec le ballon. »

Comment aborder le match ?

Il va falloir avoir le contrôle du ballon, la possession, éviter les pertes de balle face à une équipe très efficace et rapide. On va devoir contrôler le match pour essayer de défendre avec le ballon.

Comment faire face à Messi ?

J’ai joué contre Messi, je l’ai aussi dirigé. On sait que c’est le meilleur joueur du monde, et c’est donc un joueur très difficile à contrôler. Le plus important sera de savoir minimiser les individualités qu’ils ont, grâce à notre jeu. On doit faire en sorte que Leo Messi soit loin de notre but. S’il est proche, on sait tous qu’il a les capacités de nous faire très mal. La meilleure façon de stopper un tel joueur, c’est de contrôler le match. Beaucoup de choses nous permettent de penser qu’on peut aussi faire quelque chose contre eux. Il faut savoir profiter des opportunités qu’on aura dans ce match.

Sampaoli « On a donc seulement 48h pour préparer le PSG. »

Les difficultés du PSG ?

Le PSG est une grande équipe, qui a des grands joueurs, des stars. C’est logique pour Pochettino qu’il ait besoin de temps, malgré tout. C’est un match qui permet de jouer contre les meilleurs joueurs. Ça va nous permettre aussi de hausser notre niveau de jeu. On a préparé la Lazio jusqu’à hier. On a donc seulement 48h pour préparer le PSG. Les attaquants devront toucher peu de ballons. C’est ce qu’on a fait contre la Lazio. On va essayer de faire un peu la même chose dimanche. Il faudra faire attention au développement du match, certaines situations peuvent créer certaines émotions, nous sortir de notre plan de jeu.

Sampaoli « On peut désormais voir un pays qui achète un club et donc les meilleurs joueurs. »

Mbappé ?

Comme je le dis toujours, jouer contre un joueur d’espaces Mbappé, c’est toujours compliqué. Même si on le contrôle du ballon, toute perte de balle pourrait être fatale. Le football est très important sur le plan économique et même politique. On peut désormais voir un pays qui achète un club et donc les meilleurs joueurs. Ça rend les choses difficiles. On a Mbappé, Di Maria, Neymar, Messi dans la même équipe… Seul un pays peut le faire. », propos relayés par RMC Sport.

Pour ce qui est de la tactique, c’est toujours intéressant de voir l’idée globale développer pour empêcher le PSG d’utiliser ses qualités. Sans que ce soit forcément un pressing intense ici, comme Leipzig a pu le faire mardi dernier, il s’agit au moins de priver les attaquants de ballons. On peut alors penser que l’OM cherchera à jouer relativement haut. Même s’il peut y avoir aussi un bloc dans lequel les joueurs offensifs ne doivent pas avoir d’espace dans les 30 dernières mètres pour ensuite contrer. Ce qui a eu tendance à beaucoup gêner Paris dernièrement.

On sent en tout cas une certaine crainte face à la puissance offensive parisienne, ce qui est logique. On a pu voir avec Mbappé et Messi qu’il suffit d’un petit quelque chose pour qu’il y ait un but. Reste aux Marseillais de choisir le plan qu’ils pensent pouvoir utiliser au mieux. On s’attend en tout cas à une grosse intensité et il faudra que les Parisiens soient prêts à répondre. Les passages à vide que l’on a vus dernièrement ne seront pas autorisés ici.

Même si le talent aide à la faire différence, il ne fait pas tout. On l’a bien assez vu dans des matchs de football. Ce qui permet toujours à une équipe d’espérer avant le début de la rencontre. On voit d’ailleurs souvent ce discours dernièrement de la part des adversaires du PSG, qui fait un peu moins peur qu’il y a quelques années à cause du contenu de ses matchs.

Ici, on peut regretter que Sampaoli souligne l’argent « d’un pays », du Qatar donc. Il y a le sentiment que les excuses en cas de défaite se préparent, avec aussi un temps de préparation plus faible. Ce qui est plus juste, certes. On préfère tout de même voir surtout de l’ambition avant le match. Pour ce qui est des moyens financiers et du Qatar, ce serait bien de passer un peu à autre chose. Surtout que le PSG ne vit pas grâce aux investissements. Il y a eu un vrai développement de son image et de ses revenus pour avancer. Il va être temps de l’accepter.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires