Restez connectés avec nous
PSG/Angers - Moulin évoque l'état d'esprit et la Super League "c'est écœurant"
©Iconsport

Adversaires

PSG/Angers – Moulin évoque l’état d’esprit et la Super League « c’est écœurant »

Ce mercredi dans le cadre des quarts de finale de la Coupe de France 2020-2021, le Paris Saint-Germain (2e de Ligue 1) affrontera Angers (12e) au Parc des Princes. Stéphane Moulin, entraîneur de l’équipe angevine, a évoqué cette rencontre (coup d’envoi à 18h45, diffusion sur Eurosport 2 ) en conférence de presse. Le coach a évoqué la mentalité au moment d’affronter Paris, ainsi que la Super League Européenne qui a été annoncée dimanche soir.

“Face au PSG, il faut de la réussite. On sait pertinemment qu’ils ont plus de chance de gagner le match que nous. Mais ce n’est pas pour autant que l’on va le négliger. Ce serait magnifique pour le club que nous allions au bout de cette compétition. C’est à la fois le tirage le plus compliqué et celui qui aurait le plus de retentissement si on parvenait à passer.

« J’espère que cette Superligue ne verra jamais le jour.”

La Super League ?

Cette Super League, c’est écœurant. C’est honteux. Ce n’est pas le football. Associer le football à un fonctionnement uniquement lié à l’argent… Si cette Ligue devait exister, je ne regarderais pas un match. Où on va ? C’est l’antithèse de tout. Le foot, c’est le don de soi, c’est le mérite. J’espère que cette Super League ne verra jamais le jour.”

Pour ce qui est du match, Moulin ne peut pas honnêtement afficher une grande confiance. Il se montre réaliste, le PSG est mieux armé pour cette rencontre. Si les Parisiens sont bien concentrés et en forme, les Angevins auront bien du mal à résister. Cependant, cela ne veut pas dire que c’est impossible. Et le meilleur moyen de réussir, c’est de tout donner en pensant qu’il est possible de se qualifier. Si jamais Paris n’est pas dans un grand jour, il y aura une vraie possibilité. Sinon, il faut au moins ne pas avoir de regrets ou pouvoir espérer qu’il y ait de la chance.

Quant à la Super League, Moulin rentre logiquement dans le camp de l’opposition. C’est un triste projet qui garantirait à 15 clubs d’avoir toujours une place, peu importe le mérite, et des revenus importants. Ce qui les aiderait donc à toujours avoir un effectif de qualité. Certes, on retrouve ce cycle du côté de la Ligue des Champions. Sauf qu’un club peut ne pas être qualifié pour la saison suivante. On l’a vu pour des clubs comme Chelsea ou Arsenal. Espérons que cela ne soit finalement qu’un coup de pression face à la réforme de la Champions League plutôt qu’un projet qui s’installe vraiment.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires