Restez connectés avec nous
PSG/Barcelone - Koeman calme un peu l'idée d'une remontada suite au succès contre Séville
©Iconsport

Adversaires

PSG/Barcelone – Koeman calme un peu l’idée d’une remontada suite au succès contre Séville

Ronald Koeman, l’entraîneur du FC Barcelone, était en conférence de presse après la victoire en demi-finale retour de Coupe du Roi mercredi soir contre le FC Séville. Un succès 0-3 après prolongations qui a amené un vent d’optimisme puisqu’il a fallu remonter le 2-0 de l’aller, ce qui a été fait à la toute fin du temps réglementaire. De quoi déjà donner à certains médias l’idée d’une nouvelle « remontada » contre le Paris Saint-Germain en 8e de finale retour de la Ligue des Champions mercredi prochain suite au 1-4 de l’aller (à revivre ici). Mais le coach néerlandais a été plus mesuré.

« On a dû faire un match complet, et en tant qu’entraîneur, je ne peux rien demander de plus à mes joueurs. On méritait de passer, de jouer la finale, pour avoir été la meilleure des deux équipes sur les deux matchs.

Koeman « Un 4-1, c’est autre chose… »

Encourageant pour une remontada face au PSG ?

Un 2-0, c’est plus facile à remonter, même si ce n’est pas facile non plus. Un 4-1, c’est autre chose… En plus, ils ont une grande équipe (le PSG). Pendant le match, on verra s’il y a une opportunité de passer. Sinon, il faudra l’accepter. L’équipe grandit, les joueurs sont solidaires. Notre jeu avec ballon a toujours été très bon, mais notre jeu sans ballon s’est grandement amélioré. Donc oui, il peut y avoir de très belles choses devant nous.« , propos relayés par L’Equipe.

Alors que déjà les médias espagnols et français ont voulu se tourner vers un signe d’un possible scénario fou mercredi prochain, Koeman garde un peu plus les pieds sur terre. Il l’espère forcément et tentera de pousser son équipe vers un exploit. Mais il le rappelle bien, remonter un 2-0 ou un 1-4, ce n’est pas du tout la même chose. Notamment parce qu’il faut 4 buts pour se qualifier. Et il y aura en face le PSG, qui a fait très mal au Barça à l’aller.

Il vaut mieux rester prudent se préparer tranquillement plutôt que de faire de grandes annonces. L’entraîneur sait que Paris est aujourd’hui favori pour la qualification. C’est logique. Mais les médias ont toujours besoin d’en rajouter un peu. Et avec le souvenir de la remontada du 4-0 il y a 4 ans, c’est ici plutôt facile. Aux Parisiens de mettre cela derrière eux le 10 mars.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires