Restez connectés avec nous
PSG/OM - Bitton évoque «une situation vraiment exceptionnelle» avec les supporters
©Iconsport

Autour du PSG

PSG/OM – Bitton évoque «une situation vraiment exceptionnelle» avec les supporters

Ce dimanche le Paris Saint-Germain reçoit l’Olympique de Marseille en clôture de la 32e journée de Ligue 1. Une rencontre très attendue, mais durant laquelle les supporters parisiens devraient poursuivre leur grève qui a débuté suite à l’élimination face au Real Madrid en 8e de finale de Ligue des Champions. Une situation qu’a évoquée Stéphane Bitton, journaliste auprès de France Bleu Paris et qu’il ne comprend pas réellement.

Bitton «on n’imaginait pas forcement une grève des encouragements pour l’affiche de l’année, le match de l’année au Parc des Princes»

«Ça va être une cathédrale silencieuse, ce n’est pas encore Notre Dame mais pas très loin. Selon notre confrère du Parisien, le PSG devra faire sans le soutien de ses Ultras face à l’OM, ce qui est une sacrée surprise tout de même. On savait depuis la déroute face au Real Madrid en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions que les relations s’étaient gravement détériorées entre les Ultras et la direction du club, mais on n’imaginait pas forcément une grève des encouragements pour l’affiche de l’année, le match de l’année au Parc des Princes face à l’ennemi juré, l’Olympique de Marseille.»

Bitton «je suis un petit peu d’accord avec eux. Rendez-nous notre Paris Saint-Germain initial.»

«Le CUP avait déjà exposé sa colère lors de la venue de Bordeaux puis de Lorient sous la forme de sifflets et de banderoles. Les Ultras parisiens et de nombreux supporters historiques sont sur la même longueur d’onde. Ils reprochent l’absence de changements au sein de la direction parisienne et jugent entre autres l’évolution du maillot, désormais trop éloigné de l’esprit et des couleurs parisiennes. Alors, je n’aime pas dire du mal mais je suis un petit peu d’accord avec eux. Rendez-nous notre Paris Saint-Germain initial.»

Bitton «Décidément, et sans vouloir jouer les vieux cons, tout se perd.»

«Alors, on se dirige vers un boycott de ce 102e Classique par les membres du CUP et leurs sympathisants du virage d’Auteuil. Un boycott qui devrait se traduire par une absence totale de chants et d’encouragements. Une situation vraiment exceptionnelle pour un match face à l’OM. Décidément, et sans vouloir jouer les vieux cons, tout se perd.»

Si les supporters parisiens avaient mis fin à cette grogne juste pour le Classico cela aurait évidemment perdu en crédibilité. L’objectif des ultras parisiens est de dénoncer le mal-être ressenti et surtout la mauvaise gestion du club qui emmène chaque saison à des éliminations en Ligue des Champions. Évidemment que le problème n’est pas d’être éliminé de cette compétition, mais de la façon dont cela se produit.

Il ne faut pas non plus oublier la saison catastrophique qu’ont vécu ces derniers qui pourtant répondaient présent à chaque déplacement et qui ont encore une fois finie humiliés en 8e retour de LDC, malgré les énormes espoirs placés en cette équipe. Les supporters payent cher pour suivre leur équipe qu’ils supportent depuis leur plus jeune âge, ils sont donc en droit de manifester leur mécontentement.

Une large victoire en face au rival marseillais et un match dans lequel les joueurs du PSG honorent leur maillot pourrait peut-être adoucir les tensions. Mais globalement, les supporters savent que pour se faire entendre il faut un mouvement qui dure dans le temps et qui reste même présent lors d’affiches ou normalement le Parc des Princes et ces alentours devrait être en feu toute la soirée.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG