Restez connectés avec nous
PSG/OM - Donnarumma n'est plus le même depuis Madrid, souligne Roustan

Autour du PSG

PSG/OM – Donnarumma n’est plus le même depuis Madrid, souligne Roustan

Didier Roustan, journaliste, est revenu dans L’Équipe du Soir, sur la boulette de Gianluigi Donnarumma, gardien de 23 ans, ce dimanche lors de la victoire 2-1 du Paris Saint-Germain contre l’Olympique de Marseille comptant pour la 32e journée de Ligue 1. Roustan reproche à la direction d’avoir mis Donnarumma dans les pattes de Keylor Navas, gardien de 35 ans. Selon Roustant, Donnarumma n’est plus le même joueur depuis la faute non sifflée qu’il a subit contre le Real Madrid.

Roustan « C’est de là-haut qu’est venu le problème »

« Ce sont deux choses différentes parce que Pau Lopez a été choisi par Sampaoli alors qu’on a imposé Donnarumma à Pochettino. Ce sont deux choses différentes. À partir du moment où Donnarumma arrive, le meilleur gardien d’Europe par rapport à l’Euro, et d’un autre côté Navas, qui a gagné trois Ligues des champions et qui a toujours été formidable avec Paris, ce n’est pas une question de courage de Pochettino. C’est de là-haut qu’est venu le problème. Mais Pochettino est obligé de gérer et jusqu’à présent, cela se passait très bien.

Roustan «  A partir du moment où Donnarumma a fait la boulette contre Benzema, il a été fragilisé »

Le problème, c’est que lorsqu’il y a deux gardiens un peu d’égale valeur en concurrence et qu’il y en a un qui fait une boulette, c’est directement à cause de ça (la concurrence). C’est curieux. Quand un gardien fait une boulette et qu’il est archi-titulaire, alors qu’est-ce que tu vas chercher (comme excuse), parce qu’il n’y a pas ça (la concurrence). Les gardiens font des boulettes. Et à partir du moment où Donnarumma a fait la boulette contre Benzema, il a été fragilisé, on l’a d’ailleurs vu avec l’équipe d’Italie et tu le vois encore là. Ce n’est pas le même homme. »

C’est vrai que le portier italien a pris un coup derrière la tête. Mais quel joueur aurait pu résister ? Eliminé de la prochaine Coupe du Monde, de la dernière Ligue des Champions, il semble logique qu’il soit un peu affaibli, d’autant qu’il a été un peu responsable par moments. Il doit se remettre, il faut guérir et aller de l’avant. La concurrence avec Keylor Navas a pu peser, c’est une certitude, mais il ne faut pas non plus aller trop vite en besogne. Tout le monde attendait que l’un des deux gardiens fasse une boulette. Tout le monde doit être content d’avoir eu raison. 

Mais peut-on se demander si cela est arrivé à cause de la concurrence ou bien à cause du tapage médiatique incessant qui ne sert en rien la sérénité d’un gardien. De plus, Roustan assure que Mauricio Pochettino n’a pas eu le choix d’avoir Donnarumma. Mais premièrement, il est payé pour faire des choix et deuxièmement, il y a pire comme arrivée. Aujourd’hui, on sur-analyse tout avec le PSG, cela crée un climat de tension autour du club. S’il faut des changements un interne, il serait aussi judicieux d’envisager aussi plus de soutien et de protection de la part des divers médias.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG