Restez connectés avec nous
PSG/Reims - Guion "À dix contre onze, le match était gâché."
©Iconsport

Adversaires

PSG/Reims – Guion « À dix contre onze, le match était gâché. »

Ce dimanche dans le cadre de la 37e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain affrontait Reims au Parc des Princes. David Guion, poste de l’équipe rémoise, s’est arrêté en conférence de presse après la victoire parisienne (4-0, retrouvez le résumé ici). Il a évoqué un scénario très pénible avec le carton rouge pris très tôt.

Guion « cette décision n’est pas dans l’esprit du jeu. »

« À onze contre onze contre Paris, c’est déjà difficile. Après cette décision de M. Turpin incompréhensible (expulsion d’Abdelhamid pour une main), la tâche était devenue impossible. C’est injuste, cette décision n’est pas dans l’esprit du jeu.

Il y a penalty, rien à dire, mais la double sanction avec le rouge, alors que la frappe n’est même pas cadrée… Derrière, c’est clair que le match était fini pour nous. À la mi-temps, il fallait calmer les joueurs qui étaient énervés. J’en ai parlé au président (pour contester), l’action doit être revue. À dix contre onze, le match était gâché. L’objectif, c’est la 12e place, mais il faut aller chercher un succès. C’est un bel objectif qui refléterait notre saison. », propos relayés par L’Equipe.

Forcément, c’est un match frustrant pour les Rémois. Alors qu’ils ne jouent plus grand-chose cette saison (de la 12e à la 14e place, globalement), ils voulaient surtout pouvoir prendre du plaisir en tentant d’opposer une belle résistance au PSG. Et il y a eu de bonnes choses réalisées. Sauf que les Parisiens étaient plutôt en forme et il était donc difficile de tenir. Surtout, il y a ce rouge pris très tôt et qui est discutable tant la main est involontaire.

On n’aime pas vraiment parler de l’arbitrage, encore moins pour s’en plaindre comme d’une explication d’une défaite. Mais une certaine colère rémoise est ici compréhensible puisque le rouge arrive très tôt et sur une main sûrement involontaire. Cependant, il empêche possiblement un but (il y a un doute sur le fait que le tir soit cadré) et l’arbitre a appliqué, semble-t-il, le règlement (et la VAR n’a pas vu d’erreur manifeste). Même si les Parisiens semblaient de toute façon plutôt dans un bon soir pour gagner. Au moins, les regrets de Reims sont limités par l’enjeu, bien que cela ne veuille pas dire que c’est sans importance.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires