Restez connectés avec nous
Rabadan répond à Al-Khelaïfi "La mairie veut que le PSG reste"
©Iconsport

Autour du PSG

Rabadan emboite le pas d’Hidalgo « on a des solutions à proposer »

Pierre Rabadan, adjoint des sports à la mairie de Paris, a évoqué le cas du Paris Saint-Germain et du Parc des Princes dans les colonnes de L’Équipe. Il a ainsi confirmé les propos d’Anne Hidalgo, maire de Paris et a invité le club parisien à la table des discussions. Il dit avoir des choses à proposer, concrètes et qui pourrait rentrer dans le cadre des attentes des dirigeants. Pour lui, l’heure est venue de rediscuter.

Rabadan « Évidemment que la ville souhaite garder le PSG ! »

« Évidemment que la ville souhaite garder le PSG ! On a des solutions à proposer, qui ne sont pas la vente proprement dite, mais qui permettent un développement sportif et économique du club qui est peut-être mieux que n’importe quel autre cadre qu’ils pourraient trouver ailleurs.

Rabadan « C’est maintenant au PSG de se positionner »

Je rappelle que pendant deux ans et demi, nous avons travaillé dans la confidentialité et que c’est le club qui, à un moment, a voulu mettre le sujet sur la place publique. Du coup on a fait passer des messages hors déclarations publiques, on le fait aussi publiquement. C’est maintenant au PSG de se positionner. Nous, la porte est ouverte, on est des partenaires du club.

Rabadan « On ne peut pas faire tout et n’importe quoi »

Ce qu’a dit la maire, je ne peux que le confirmer : on est dans un cadre qui est donné, on ne peut pas faire tout et n’importe quoi, dans n’importe quel sens. Mais je pense qu’il viendra un temps où la discussion sera indispensable et nécessaire. Et pour nous, ce temps-là est arrivé. »

Cette histoire dépasse le cadre du football et bien sûr que chacun joue sa partition à fond. Reste à savoir qui va céder, si l’un des deux partis cède. Le Parc des Princes est le seul point d’appui de la mairie pour faire revenir les dirigeants à la table des discussions. Le reste, on sait que QSI est prêt à grandir encore plus, au Parc des Princes ou ailleurs.

Il y a un jeu de dupes, de la communication par voie de presse, mais aussi de la communication directe. Chacun fait passer ses messages et c’est un vrai rapport de forces qui a été instauré. Le climat est tendu et les mots d’Hidalgo n’ont rien fait pour apaiser. Rabadan est plus mesuré et désireux de renouer le contact avec une approche moins condescendante. On espère que tout finira bien pour le PSG, qui est en train de voir une partie de son histoire être en passe de s’éteindre.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

1 Comment

  1. Thierry-Valentin

    27 avril 2023 at 20:18

    Comment est-ce possible qu’après 2 et demie de discussions,les propositions miraculeuses que la Mairie veut proposer maintenant ne l’aient pas été avant? Il a fallu attendre que Nasser mette les pieds dans le plat pour qu’enfin des choses concrètes viennent de la Mairie.
    Ensuite, je ne vois pas des alternatives meilleures que la vente pure et simple, personne ne va nous dire que demain, si le qatar s’en va et que le PSG a besoin d’un prêt bancaire, il ira voir un banquier en lui donnant un bail emphytéotique en garantie de remboursement…Soyons sérieux 2 secondes. Unj club de foot qui emploie plus de 600 personne et réalise 800 millions de CA ne peut être suspendu pour son développement au bon vouloir d’une municipalité…Il est temps d’être autonomes et indépendants quitte à rompre avec notre passé. Ras-le bol de supporter le Politique-SG, on veut juste être un top Club de foot qui suit sa route et essaie de se battre avec les meilleurs.

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Autour du PSG