Restez connectés avec nous
Rabésandratana tacle le Neymar "que tout le monde déteste."
©Iconsport

Autour du PSG

Rabésandratana tacle le Neymar « que tout le monde déteste. »

Eric Rabésandratana, ancien défenseur du Paris Saint-Germain (1997-2001) notamment qui est aujourd’hui consultant, est revenu au micro de France Bleu Paris sur le match de Neymar (attaquant de 29 ans) contre Lille samedi. Un retour en tant que titulaire après sa blessure le 10 février qui est « raté », au niveau de la performance et du comportement.

« Je vais parler de Neymar, qui faisait son retour en tant que titulaire. Et qui l’a raté. Les entraînements ne remplaceront jamais la compétition. C’est ce qu’il manque à Neymar. Il n’est pas prêt à faire 90 minutes de haut niveau. Hier ça sautait aux yeux. En plus il s’énervait avec la physionomie du match, il ratait des choses.

Rabésandratana « Comme un enfant impatient, Neyar ne supporte pas de ne pas être bon. »

On savait qu’il allait prendre ce second carton jaune avec ce comportement un peu immature qu’on lui connait à chaque fois qu’il n’est pas en forme. Il s’agace parce qu’il ne réussit pas ce qu’il entreprend, les dribbles, les passes, les tirs. Comme un enfant impatient, il ne supporte pas de ne pas être bon. Depuis son plus jeune âge il a l’habitude d’être le sauveur. Hier, on a vu le Neymar que tout le monde déteste. », propos relayés par Foot 01.

En effet, Neymar a craqué et ce devrait être évitable. A 29 ans, il devrait avoir acquis l’expérience pour se contrôler et au moins éviter l’expulsion sur des gestes d’humeur. Alors qu’il a déjà des blessures trop souvent, ces absences bêtement acquises sont pénibles. C’est à lui de faire en sorte de se maîtriser. Surtout dans cette fin de saison où sa présence peut être particulièrement précieuse.

Maintenant, il ne faut jamais oublier l’influence des coups et mots qu’il reçoit, avec toujours des sanctions qui n’arrivent que très tardivement. Par exemple, il est surprenant de voir que le milieu lillois Benjamin André n’a pris qu’un carton jaune à la 87e minute. Neymar a subi 6 fautes sifflées, c’est déjà beaucoup. Et il y a celles oubliées. Ne mettons pas de côté aussi qu’il a été proche de passes décisives ou de marquer. Tout n’a pas été mauvais, mais on attend forcément mieux de lui. Notamment dans le comportement.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG