Restez connectés avec nous
Rennes/PSG - Genesio évoque les clefs du match, le jeu et défend Paris
©Iconsport

Adversaires

Rennes/PSG – Genesio évoque les clefs du match, le jeu et défend Paris

Ce dimanche, dans le cadre de la 36e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain (2e) affrontera le Stade Rennais (7e) au Roazhon Park. Bruno Genesio, entraîneur de l’équipe rennaise, s’est exprimé en conférence de presse à propos de cette rencontre (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+). Le coach a évoqué la préparation et les clefs de cette rencontre.

Genesio « Cela fait partie du travail. Il faut que l’équipe montre du caractère et qu’elle pallie aux absences. »

Comment faire sans Nzonzi et Camavinga (suspendus) ?

Il y a deux façons de voir les choses. Se lamenter sur notre sort, se disant qu’il manque deux cadres importants et internationaux, dont un champion du monde. La deuxième façon, on met en avant l’esprit de groupe et c’est aussi une manière de montrer qu’il y a de la réserve. Pour les joueurs qui ont eu moins de temps de jeu, c’est la possibilité en plus de se montrer en plus face à une grande équipe qui joue le titre.

C’est aussi là qu’on voit les équipes et les joueurs de caractère. Cela fait partie des aléas à gérer dans une saison, mais j’ai pleinement confiance en ceux qui débuteront et qui rentreront en cours de jeu pour avoir un résultat positif à la fin de ce match.

C’est sûr qu’il faut travailler autrement, trouver des solutions. Cela fait partie du travail. Il faut que l’équipe montre du caractère et qu’elle pallie aux absences.

Le milieu est crucial face au PSG ?

Oui, mais le danger vient de partout. Même si beaucoup de choses se passent dans l’axe, au milieu. C’est sûr que c’est une position stratégie. On mettra quelque chose en place pour contrer cette équipe.

Genesio « C’est d’ailleurs un peu dévaloriser, parce qu’on s’imagine que c’est facile d’aller en finale et de gagner la Champions League. »

Ce serait un exploit de gagner face au PSG ?

Non, je ne dirais pas un exploit. C’est une grande équipe avec de grands joueurs. Ils ont encore atteint les demi-finales de Ligue des Champions. C’est d’ailleurs un peu dévaloriser, parce qu’on s’imagine que c’est facile d’aller en finale et de gagner la Champions League. Quand on voit que City va faire une première finale depuis très longtemps, donc on voit la difficulté d’atteindre une finale de Champions League.

Cela montre que même si le PSG a été éliminé en demi-finales, ça reste une des très très grandes équipes européenne avec des joueurs qui ont un talent extraordinaire. Je pense que sur un match on est capable de les inquiéter et les battre. Il faudra évidemment être à 110,130% de nos possibilités. Mais c’est dans ces moments-là qu’on voit si est capables de se transcender et d’élever notre niveau. Parce qu’il faudra élever notre niveau dans tous les domaines. Et faire un vrai match de Champions League.

Paris peut être touché en revanchard ?

Ni l’un ni l’autre. Ce sont des grands joueurs et ils savent se remettre en question tout de suite, que ce soit après une élimination ou s’ils étaient qualifiés. Ils ont l’habitude de jouer tous les trois jours et de se remettre en question tous les trois jours. Ce sont des grands joueurs, ils seront présents, à nous d’être aussi à la hauteur de l’événement.

Genesio « je n’estime pas que c’est une contre-performance »

C’est quelque chose de marquant de perdre en LDC ?

Oui, mais il reste au PSG encore deux objectifs très importants : le titre et la Coupe de France. Honnêtement, il n’y a rien de déshonorant pour eux à faire la saison qu’ils sont en train de faire. La Ligue des Champions, c’est la compétition la plus difficile qui existe. Donc de se faire sortir par City en demi-finale, bien sûr c’est une grosse déception mais je n’estime pas que c’est une contre-performance en tant que tel, car en face il y a aussi une grande équipe.

Stimulant pour un entraîneur de préparer un match face à Paris ?

Oui, on prépare tous les matches sérieusement, mais c’est vrai qu’il y a toujours une atmosphère particulière lorsqu’on évolue contre le PSG parce que c’est l’équipe la plus forte du championnat, avec les plus grands joueurs. Forcement, il y a un éclairage aussi autour de ce match qui est différent des autres matchs. C’est toujours motivant et excitant de préparer ces matchs, mais on les prépare avec le même sérieux que tous les autres.

Genesio « il faut aussi être capable de jouer notre jeu quand on en aura l’occasion et de leur poser des problèmes. »

Quelle tactique face au PSG ? Faut-il laisser le ballon, mettre le bus et contre ?

Mettre le bus, ce n’est pas ma philosophie ni celle de l’équipe. Et je ne pense pas que ce soit comme ça qu’on ait le plus de chance de battre Paris. Evidemment, il faut être très rigoureux et très bien défendre parce qu’il y a de grandes chances qu’ils aient la possession. Mais il faut aussi être capable de jouer notre jeu quand on en aura l’occasion et de leur poser des problèmes.

Une équipe qui a tendance à dégoupiller, on peut jouer dessus ?

Je ne pense pas à ça en préparant le match. Je pense à la technique et à la tactique, pas à les faire dégoupiller. Ce n’est comme cela que je vois le football.

Si on s’est appuyé sur le match aller perdu 3-0 ?

Je l’ai revu, mais je n’aime pas m’appuyer sur ce qui n’a pas fonctionné. Je ne veux pas mettre du négatif. On s’est attelé à bien se préparer tactiquement pour savoir les choses à faire quand on n’a pas et quand on a le ballon. Car il y aura des choses à faire.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires