Restez connectés avec nous
Riolo invite Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi à "se séparer de Thomas Tuchel"
©Iconsport

Autour du PSG

Riolo invite Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi à « se séparer de Thomas Tuchel »

Le Paris Saint-Germain s’est incliné 2-1 contre le RB Leipzig ce mercredi pour le compte de la 3e journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions 2020-2021. Auteurs d’une première mi-temps relativement « intéressante », les Parisiens ont sombré en seconde mi-temps. Le coach Tuchel n’a pas réussi son coaching et se retrouve dos au mur en ce début du mois de novembre (3e du groupe avec 3 points). Quel va être son avenir ? Pour Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport qui s’est exprimé dans L’After Foot, l’entraîneur Tuchel doit partir. 

Riolo « On a alors assistée à une sorte de débandade orchestrée par l’entraîneur »

« Il y avait je pense mieux à faire, c’est le premier point. Parce que Paris a fait une très bonne première période, vu les circonstances et l’effectif, mener 1-0 et avoir balle de 2-0, c’est positif. Le deuxième point, c’est que le PSG a disparu et que on a alors assistée à une sorte de débandade orchestrée par l’entraîneur et ses changements. Et l’incompréhension globale qui règne dans cette équipe est réapparu au grand jour.

Mon point trois, dans la mauvaise nouvelle il faut espérer une bonne nouvelle, je pense que la trêve internationale va donner l’occasion à Leonardo et Nasser Al Khalaifi, de se séparer de Thomas Tuchel, il en va du salut de ce club qui sinon risque de ne pas sortir du groupe. »

Tuchel semble s’être encore raté.

La première mi-temps à peu près cohérente du PSG ne restera pas dans les mémoires. Mais les Parisiens ont mis plus d’envie et de solidarité. A défaut d’être très créatif dans le jeu, ils avaient une base pour s’imposer. Mais cela s’est effrité au fil des minutes. Finalement, la seconde mi-temps a confirmé ce que l’on savait déjà : les joueurs sont épuisés physiquement et le collectif ne se pose pas sur des fondations pour tenir.

Et encore une fois, Thomas Tuchel n’a pas souhaité faire des changements plus tôt dans le match. Il a laissé son équipe sombrer et s’est contenté de faire tourner dans les derniers instants du match. Qui n’aurait pas aimé voir le petit Kays Ruiz-Atil (18 ans) remplacer un Pablo Sarabia (28 ans) fantomatique ? Tuchel lui ne semble pas disposé à lui donner sa confiance. Visiblement, il est jugé par d’autres critères que ses coéquipiers car son apport offensif aurait pu faire du bien. D’autant que les liens entre le milieu et l’attaque n’ont que peu existé. La faute à un milieu de terrain peu créatif et résolument orienté sur l’aspect défensif. Il est loin, le temps où le PSG se présentait avec une vraie équipe offensive.

Thomas Tuchel s’est encore pris les pieds dans le tapis. Son entêtement à voir Marquinhos (défenseur central de 26 ans) comme le sauveur du milieu de terrain commence à devenir inquiétant. Le capitaine n’a été que l’ombre de lui-même et ce ne sont pas les déclarations de Danilo Pereira (milieu de 29 ans qui se retrouve en défense) à la fin du match qui viendront nous rassurer. Le coach parisien semble en fin de course et son remplacement à la tête de l’équipe est sans nul doute à l’étude.

Il n’est bien sûr pas le seul responsable de ce qui se passe sur le terrain. Mais au fil des matchs, il semble sans (vraie) idée et refuse la prise de risque offensive. S’il reste, il sera bien inspiré de se rappeler ce qui faisait sa grande force lorsqu’il est arrivé au club. Mais son discours continue d’être inquiétant. Reste à voir si ce choix fort d’un remplacement, dont l’idée existe déjà mais est bloquée notamment par l’aspect financier, finira par tomber.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG