Restez connectés avec nous
Riolo s'énerve contre Neymar et la façon dont Tuchel gère Cavani

Autour du PSG

Riolo s’énerve contre Neymar et la façon dont Tuchel gère Cavani

Le journaliste Daniel Riolo était au micro de RMC Sport vendredi soir et la radio sportive est longuement revenue sur la victoire du Paris Saint-Germain contre le LOSC. Un 2-0 dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1 qui n’a pas été flamboyant, alors les « spécialistes » en profitent pour multiplier les critiques. Notamment à propos de Neymar, attaquant de 27 ans qui a été en difficulté pour son retour de blessure.

« Quand tu vois son attitude, ce qu’il fait sur le terrain. Il gâche une occasion parce qu’il la garde trop. Il sort, il file direct au vestiaire. T’es dans un club, ou tu te prends pour le club ? Je suis fatigué de ce joueur.

Riolo « Mardi contre le Real Madrid, je ne mettrais pas Neymar. Il n’est pas au niveau, pas dans l’esprit. »

Tuchel s’est échappé en disant  »Je ne suis pas son père, je ne suis pas la police’ mais on s’en fout, t’es son entraîneur ! Donc il n’est pas libre ! On le sait mais je souligne à nouveau que ce n’est pas normal qu’il fasse ce qu’il veut, que cette semaine il aille à Madrid… Ce que Tuchel doit dire ? Qu’il doit gagner sa place. Au coup d’envoi, tu mets Icardi-Di Maria-Sarabia, ce serait quoi le problème ? Mardi contre le Real Madrid, je ne mettrais pas Neymar. Il n’est pas au niveau, pas dans l’esprit.

Neymar n’a pas été dans un soir hier, entre loupés et colère. Mais il n’y a absolument pas de quoi en faire une polémique même si les « spécialistes » insistent pour y arriver. C’est un joueur qui revenait de blessure qui a été frustré par sa propre performance. C’est presque amusant de voir les consultants s’énerver contre la titularisation de Neymar, laquelle était quasiment sûre depuis jeudi et ne dérangeait personne. D’ailleurs, on ne se souvient pas d’une colère au moment de l’annonce des compositions d’équipe. Le Brésilien était prêt pour être titulaire, même si ce n’était pas à son meilleur niveau. Ce genre va l’aider à retrouver le rythme. Alors sa sortie est un peu embêtant, mais on évite de juger sans les détails. N’oublions pas tout de même qu’il a participé aux efforts défensifs en première mi-temps. Ce n’est pas rien.

Riolo s’est ensuite agacé de voir Edinson Cavani (buteur de 32 ans) être remplaçant hier.

Riolo « Rien ne dit que depuis qu’Icardi met les buts, lui ne les mettrait pas. »

“Il rate une grosse occasion en fin de match, il avait pourtant marqué deux fois avec l’Uruguay cette semaine. Je le voyais en forme, alors s’il n’était pas titulaire, c’est que Tuchel a décidé que ce serait Icardi le titulaire. Je trouve que c’est très dur, peut-être même trop dur. Là où ce n’est pas la loi du sport, c’est que Cavani n’a rien fait pour la perdre cette place. Rien ne dit que depuis qu’Icardi met les buts, lui ne les mettrait pas. Tu reviens, tu récupères ton fauteuil. Tu n’as pas démérité, tu n’as pas été nul, tu n’as pas raté tes matchs… Non, tu as juste été blessé.

Tu reviens en forme, qu’on mette du temps à te refaire jouer, je veux bien. Tu pars avec ta sélection, tu montres que t’es bien… Ça aurait été scandaleux que ce soir Cavani démarre ? Et que Cavani mette le premier but du match et que la machine soit relancée ? Et qu’Icardi soit finalement le remplaçant ? Je ne vois pas où est le problème moi. À vrai dire, je ne comprends même pas cette situation“, a expliqué Riolo sur les ondes de RMC.

Difficile de mettre Cavani « devant » Icardi en ce moment.

Cavani n’a pas eu un mauvais comportement, c’est évident. Mais il n’a pas non plus été très performant jusqu’à maintenant et a surtout été longuement blessé. Alors il est moins dans le rythme qu’un Icardi qui enchaîne les buts. Et on voit ici toute la force de nos « spécialistes ». Il ne faut pas de statut, mais l’Uruguayen aurait dû récupérer sa place parce que c’est comme ça et tant pis si l’Argentin est performant.

Riolo a aussi oublié le déplacement à Brest avant la trêve, durant lequel Cavani avait été très en difficulté, alors qu’Icardi avait marqué dès son entrée en jeu. Cela ne fait pas tout. Et on ne peut pas savoir si le Matador aurait marqué en étant titulaire à la place d’Icardi dans les autres matchs. Mais cette rencontre ne plaide pas en sa faveur, ni son raté hier. Même si on ne remet pas en question le talent du numéro 9, il doit se battre et marquer pour dépasser un joueur en pleine forme, qui a gagné sa place.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG