Restez connectés avec nous
Rothen dérape et atomise Neymar "tais-toi"
©IconSport

Autour du PSG

Rothen dérape et atomise Neymar « tais-toi »

Jérôme Rothen, ancien joueur du Paris Saint-Germain (2004/2010) et aujourd’hui aux commandes de sa propre émission de radio, n’a pas du tout apprécié les attitudes des joueurs du PSG après la victoire 1-6 contre Clermont, ce samedi lors de la 31e journée de Ligue 1 (voir le résumé de Clermont/PSG ici). Dans son émission Rothen S’enflamme, il a surtout pris pour cible Neymar, attaquant de 30 ans, avec virulence. Il demande au numéro 10 du club parisien de se taire et l’invite à quitter le club.

Rothen « Aujourd’hui, qu’ils brillent contre Lorient ou Clermont, c’est la moindre des choses »

« Il y a un truc qui m’a énervé tout le week-end, c’est les déclarations de certains. Aujourd’hui, qu’ils brillent contre Lorient ou Clermont, c’est la moindre des choses. T’as vu les moyens qu’ils ont par rapport à ces clubs-là ? Et certains vont dire que c’est magnifique 5 buts contre Lorient. Oui, mais tu t’es emmerdé pendant 70 minutes, et j’y étais au Parc des Princes, je sais de quoi je parle. Grâce à Kylian Mbappé, qui a transformé cette équipe, le PSG a bien fini et tu restes sur la bonne impression : Neymar un doublé, Messi trois passes dé, c’est fantastique.

Rothen « Tu nous mets trois buts et tu viens faire le malin parce que tu as mis 5 buts en deux matchs ? »

A Clermont, tu imagines, deux triplés. Mbappé, je ne vais pas lui tomber dessus parce qu’il est comme ça depuis le début de saison. Mais Neymar ? Mais tais-toi ! Tu nous mets trois buts et tu viens faire le malin parce que tu as mis 5 buts en deux matchs ? Il nous prend tous pour des cons, des jambons. (…) On lui demande au moins un minimum de respect, sois bon contre Marseille parce que c’est le dernier gros match sur lequel les supporters t’attendent.

Rothen « Ça ne va pas effacer le reste »

Ça ne va pas effacer le reste. Je pense que la majorité des gens ont envie de voir Neymar s’en aller au mois de juin. Et comme par hasard, à force de dire et de constater, aujourd’hui à Doha ils se posent la question. Ils ont mis du temps mais ils se disent que c’était une mauvaise idée, de le prolonger et de l’avoir pris. »

Espérons qu’aucun jeune ne lise ou n’écoute les mots de Rothen. C’est catastrophique l’image renvoyée par le football, souvent à travers les médias. Rothen se positionne en avocat, juré et juge. Le message est clair, il n’a pas aimé que Neymar « fanfaronne ». Mais que voulez vous qu’un joueur comme Neymar, souvent taquin et jovial, fasse après un triplé et une passe décisive lors d’une belle victoire dont il a été un artisan à part entière ? Il aurait fallu qu’il se cache ? Qu’il pleure ? Qu’il s’excuse auprès de Rothen ? Neymar n’a pas fait une bonne saison. À court de forme au début, il a ensuite dû s’arrêter trois mois pour enfin revenir d’une vilaine blessure. 

Ensuite, il n’a pas eu le rythme escompté. On peut regretter cette saison et son attitude par moments. On peut en vouloir au destin pour sa blessure. Pas de chance, ça tombe sur Neymar. Les amalgames ne sont jamais loin avec le brésilien. Souvent fautif, souvent décrié, souvent largement critiqué, il n’a pas le droit de répondre. On lui répète qu’il est fini pour le football, qu’il n’avance plus. On lui reproche de ne pas avoir été très bon à son retour de blessure. Que ce soit Rothen, un ancien joueur, qui n’arrive pas à comprendre qu’un joueur ne revient pas de trois mois de blessure en un claquement de doigts est un malaisant. 

Puis Neymar, symbolise toutes les crispations. Tout ce qui se dit sur sa vie privée, son hygiène, son envie, dans des propos souvent durs, doit être compliqué à gérer et il n’est pas si étonnant de le voir heureux de performer de nouveau. Critiqué après l’élimination contre Madrid, il a payé pour une défaite collective, il n’a joué que 17 minutes à l’aller, une passe décisive. Au match retour, il a remis cela. Il n’a pas fait une bonne saison, de son fait par moments, mais aussi à cause d’une vilaine blessure. Il faut le dire, les attentes placées sont fortes et il a déçu. De là, à vouloir contrôler ses émotions, c’est aussi un peu fort et ce n’est pas très bien senti de la part d’une référence dans le football, suivi par des milliers de jeunes.

Retrouvez notre interview avec Robbie Thomson, ancien de PSG TV qui avait notamment évoqué les critiques subies par les joueurs :

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG