Restez connectés avec nous
Rothen regrette "le manque d'investissement collectif" du PSG à domicile
©IconSport

Anciens

Rothen regrette « le manque d’investissement collectif » du PSG à domicile

Après la défaite du Paris Saint-Germain, 1-2 contre Manchester City ce mercredi lors des demi-finales de la Ligue des Champion, Jérôme Rothen, ancien joueur du PSG (2004/2010) et aujourd’hui consultant, s’est exprimé, sur les ondes de RMC Sport, sur les manques du PSG durant les matchs à domicile en général cette saison (8 défaites, ce qui égale le record du pire total). Il a vu un investissement collectif qui laisse à désirer au Parc des Princes et reproche aux joueurs de manquer d’envie à domicile.

Rothen « Les joueurs de ce niveau savent tous qu’il existe un travail avec et sans ballon »

“Pour moi, le point commun de tous ces revers à domicile se trouve dans le manque d’investissement collectif. Techniquement parlant, rares sont les équipes à avoir le potentiel du PSG. C’est bien que le souci est ailleurs, dans le fait que ce groupe fonctionne parfois à l’envers. Les joueurs de ce niveau savent tous qu’il existe un travail avec et sans ballon. Mais, parfois, j’ai l’impression qu’ils l’oublient. Ça peut arriver à tout le monde d’être défaillant, mais pas de manquer d’envie. C’était un problème récurrent sous Thomas Tuchel. Pochettino l’avait corrigé. Je sentais plus de cohésion. Mais, malheureusement, le match de mercredi a servi de piqûre de rappel.”

Rothen explique ce qui a manqué à domicile cette saison et son analyse est assez juste. Le manque d’investissement, de replis défensifs de la part des attaquants a souvent été défaillant. Contre City, Paris a eu des manques à ce niveau-là, notamment avec le faible apport collectif des deux stars Neymar et Kylian Mbappé, attaquants de 29 et 22 ans. Ils ont très certainement joué trop facile, trop attentistes et ce qui fonctionne souvent contre une équipe de Ligue 1 ne fonctionne pas en demi-finale de Ligue des Champions. Le PSG a défendu à 9 contre une équipe qui attaque en nombre, le reste de l’équipe s’est épuisé en première mi-temps et la seconde a naturellement été bien plus compliquée pour les jambes parisiennes.

Mais Rothen n’explique pas pourquoi le PSG se démobilise de la sorte à domicile alors qu’il montre les crocs à l’extérieur. Il est dur de trouver une explication, mais l’absence de supporters est une piste importante. Les Parisiens ne sont plus portés et ils déjouent. À l’extérieur, public ou pas, ils savent qu’ils sont en terrain hostile. Mais il y a peut-être d’autres paramètres à prendre en compte. En attendant, on verra si mardi prochain, les deux stars du PSG arrivent à se sublimer à ce niveau-là. Parce que lorsqu’ils font les efforts, c’est tout le groupe qui sourit. 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens