Restez connectés avec nous
Roustan évoque les carences du PSG et souligne "je ne comprends rien"

Autour du PSG

Roustan évoque les carences du PSG et souligne « je ne comprends rien »

Didier Roustan, journaliste iconique, est revenu sur la chaîne L’Équipe, sur les failles de ce PSG version 2020/2021. Il pointe du doigt les latéraux, mais aussi Julian Draxler, Angel Di Maria et surtout Neymar (attaquants de 27, 33 et 29 ans). Mais dans son discours, il semble s’en prendre aussi à Leonardo qui a prolongé les trois joueurs ainsi que Layvin Kurzawa (latéral de 28 ans) alors que leur rendement n’a pas été à la hauteur des attentes.

Roustan « D’un point de vue individuel, tu as perdu Cavani »

« D’un point de vue individuel, tu as perdu Cavani, qui était un guerrier, un battant, qui emmenait tout le monde avec lui. Si tu regardes l’équipe du PSG à Rennes, tu as deux latéraux qui ne sont pas des joueurs au-dessus, ce sont des latéraux qui pourraient jouer chez le 10e de Ligue 1, ce n’est pas un plus. Au milieu, Danilo et Herrera, ce sont des joueurs d’appoint mais ce ne sont pas des joueurs qui vont faire des différences. »

Roustan « Neymar, il fait ce qu’il veut »

« Draxler, c’est un bon footballeur mais c’est un joueur qui avait complètement lâché mentalement. Di Maria, quand ça prend l’eau, il ne fait jamais la différence et Neymar, il fait ce qu’il veut, on ne sait pas comment faire avec lui. Il est partout et nulle part, à un moment, il est allé chercher le ballon à 30 mètres de ses buts, il a porté le ballon et il a dû le toucher 12 ou 13 fois, pour ensuite mal la donner en profondeur à Kean. Quand tu mets tout ça bout à bout et qu’on m’explique que Draxler, Kurzawa et Di Maria sont prolongés… Je ne comprends rien ! »

Commencer par mentionner Edinson Cavani (meilleur buteur du PSG de 34 ans / actuellement à Manchester United), n’est pas anodin dans la bouche de Didier Roustan. Il a manqué beaucoup de choses au PSG cette saison, mais le plus marquant, c’est l’absence d’esprit combatif dans la plus grande majorité des matchs. Et c’est vrai que l’Uruguayen était réputé pour emmener les autres au combat avec lui. Peut-être manque t’il aussi des joueurs pour dire les choses dans cette équipe qui a longtemps utilisé le discours très calme. Le PSG a manqué de leaders et cela s’est vu quand les matchs ne tournaient pas comme ils voulaient. Roustan le souligne, les latéraux ne sont pas au niveau, Di Maria et Draxler ne sont pas réguliers et Neymar joue trop tout seul quand le PSG est dos au mur.

Mais c’était déjà peu ou prou le même constat l’année dernière ou finalement seul Thiago Silva (ancien capitaine emblématique de 36 ans / actuellement à Manchester United) manque à l’appel cette année. Même s’il ne faut pas minimiser son départ. Cavani, n’était plus dans les petits papiers de Thomas Tuchel et pourtant, le PSG y arrivait plutôt bien sans lui. Pour le reste et comme souvent, il faut trouver des responsables à la piètre saison parisienne en Ligue 1 et les joueurs sont donc tous naturellement pris pour cible. Mais il ne faut pas oublier le contexte de cette saison si particulière. L’intersaison va faire du bien et il faut aussi laisser sa chance à Mauricio Pochettino pour trouver des solutions après des vacances et une préparation digne d’un club de haut niveau. 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG