Restez connectés avec nous
Roustan revient sur la colère de Leonardo «Chacun à sa part de responsabilité»
©Iconsport

Autour du PSG

Roustan revient sur la colère de Leonardo «Chacun à sa part de responsabilité»

Suite à la rencontre de championnat entre le Paris Saint-Germain et le RC Lens (2-1), Leonardo, directeur sportif parisien, s’est illustré pour avoir interpellé avec véhémence, Jérôme Brisard, l’arbitre de la rencontre afin de se plaindre de ses décisions. Didier Roustan, journaliste de L’Equipe, s’est exprimé dans L’Equipe du Soir à ce sujet et a fait savoir qu’il n’a pas apprécié le comportement du dirigeant parisien.

Roustan «Il y a ce problème au niveau des arbitres qui ne peuvent pas s’exprimer. »

«Je peux comprendre son état de tension parce que ce sont des gens qui sont concernés, parce qu’il y a de gros enjeux et parce que tu manques de lucidité pendant 90 minutes et quand c’est contre toi, tu n’es pas d’accord. Il y a ce problème au niveau des arbitres qui ne peuvent pas s’exprimer du coup cela donne l’impression d’être un peu hautain ou méprisant. Son rôle c’est d’essayer de faire avancer les choses par rapport à ça mais c’est ni le moment ni l’endroit de le faire. Il ne l’insulte pas c’est vrai mais après il y a le ton et c’est important.

Roustan «les arbitres français ne sont pas les plus mauvais du monde, mais ils doivent progresser »

Mais c’est pareil pour Létang et Armand. Je trouve effectivement qu’il y a un problème relationnel. Je ne pense pas que les arbitres français soient les plus mauvais du monde mais à mon sens, ils doivent progresser. Les joueurs n’aident pas. Chacun à sa part de responsabilité. »

Même s’il y a des injustices dans le match où des faits qui peuvent emmener à l’énervement, ce n’est pas aux dirigeants de monter au créneau comme cela a été fait ce samedi. Leonardo, s’est déjà illustré dans ce genre d’incident par le passé, c’est d’ailleurs ce qui lui avait coûté son poste de directeur sportif en 2013. Les dirigeants se doivent de monter en créneau, mais à l’heure actuelle, où tout est filmé, ils se doivent aussi de montrer le bon exemple. Certains joueurs dans le feu de l’action peuvent s’emporter face aux arbitres, cela n’excuse pas les débordements, mais l’explication est plus logique.

Un dirigeant de son côté se doit de garder la tête froide, pour éviter tout débordements. Cela pour s’exprimer plus calmement au bon moment. De leur côté, les arbitres pourraient aussi être un peu plus ouverts à la discussion. Ces derniers mettent souvent une énorme barrière entre eux et les joueurs ainsi que les dirigeants. Avoir des arbitres ouvert à la discussion pourrait aussi permettre d’éviter un peu plus les conflits. Il y a donc des efforts à faire de tous les côtés afin d’éviter les débordements et calmer un peu plus rapidement les incompréhensions.

Publicités
 
Lâches un Com' si tu supportes le PSG ;-)

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG