Restez connectés avec nous
Rudi Garcia évoque la blessure de Mbappé et la finale contre le PSG "déjouer les pronostics"
©IconSport

Adversaires

Rudi Garcia évoque la blessure de Mbappé et la finale contre le PSG « déjouer les pronostics »

Rudi Garcia, entraîneur de l’Olympique Lyonnais depuis octobre 2019, était au micro d’Europe 1 dimanche. L’occasion d’évoquer la finale de Coupe de la Ligue vendredi soir au Stade de France contre le Paris Saint-Germain, ainsi que la blessure à la cheville de l’attaquant parisien de 21 ans Kylian Mbappé (victime d’une entorse suite à un tacle de Loïc Perrin vendredi en finale de Coupe de France).

Garcia « l’absence d’un joueur ne suffit pas à l’affaiblir. »

« On espère que Kylian Mbappé reviendra le plus vite possible, au moins pour la Ligue des Champions car on est derrière tous les clubs français. Si c’est contre nous ce sera contre nous, mais s’il n’y a pas Mbappé il y a Neymar, s’il y a pas Neymar il y a Icardi, s’il y a pas Icardi il y a Di Maria. Cette équipe du Paris Saint-Germain a énormément de très bons joueurs, l’absence d’un joueur ne suffit pas à l’affaiblir.

On a deux finales à jouer : une qui va nous ouvrir je l’espère les portes de La Ligue Europa, et permettre à l’OL de remporter un trophée. Ça fait trop longtemps que l’OL n’a pas remporté de trophée. Puis il y aura une finale qui nous ouvrirait les portes du Final Eight et des quarts de finale de la Ligue des Champions. On s’y prépare, sur les deux matches on est outsiders mais on espère déjouer les pronostics et sortir vainqueur. Même si on a pas besoin de gagner les matches dans les deux cas, on a besoin de résultats utiles pour remporter la Coupe de la Ligue et passer en quarts de Ligue des Champions.

Garcia « c’est particulier et n’est arrivé à personne. »

Se préparer pendant deux mois pour jouer deux matches couperets c’est particulier et n’est arrivé à personne. On est dans l’inconnu, on a essayé d’être inventifs et on verra si on a eu raison sur notre préparation. Ce qu’on a du mal à évaluer c’est jusqu’où l’on peut aller en termes d’intensité sur un match de reprise. Pour Paris ce sera le deuxième match, pour nous le premier. Il y a cet inconnu dont on ne maîtrise pas tous les paramètres. »

On apprécie que Garcia ne vienne pas se réjouir de la blessure de Mbappé, même s’il aurait été très mal vécu qu’il en soit autrement. On peut tout de même envisager que l’OL ne soit pas attristé de ne pas affronter le champion du monde 1998 ce vendredi, même si l’entraîneur lyonnais tente de minimiser l’importance de cette absence. Cela avec une phrase qui n’a pas de sens. Bien sûr, le PSG a toujours un bel effectif. Mais il ne faut pas exagérer, l’équipe est forcément affaiblie par cette blessure. Ce serait le cas pour les autres joueurs cités par Garcia.

Maintenant, l’essentiel reste clairement dans les efforts qui seront faits sur le terrain. Chaque équipe doit avoir envie de gagner, reste à le montrer collectivement. Cela avec des joueurs qui ne seront pas encore à 100%. Mais chaque club fait le maximum pour être prêt à gagner. On espère que ce sera avec une combativité un peu moins dangereuse que celle des Stéphanois. Il faut de l’envie, mais en sachant rester raisonnable.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires