Restez connectés avec nous
Salomon rappelle à Ibrahimovic qu'il n'a pas dépassé les quarts de finale de la LDC au PSG

Autour du PSG

Salomon rappelle à Ibrahimovic qu’il n’a pas dépassé les quarts de finale de la LDC au PSG

Bruno Salomon, journaliste sportif de France Bleu Paris, est revenu dans L’Équipe de Greg, sur les propos de Zlatan Ibrahimovic, ancien attaquant du Paris Saint-Germain de 40 ans qui a affirmé que le club n’en serait pas là où il est aujourd’hui sans lui. Salomon reconnaît que le PSG de l’époque « Zlatan«  dégageait quelque chose dans le jeu de plus attrayant, mais souligne aussi que ce PSG là se heurtait à chaque fois sur le mur des quarts de finale de la Ligue des Champions.

Salomon « Quand il est parti, il y a un moment où le PSG ne faisait plus peur sans lui »

« Zlatan faisait peur. Quand il est parti, il y a un moment où le PSG ne faisait plus peur sans lui. Mais pour en revenir à sa déclaration, je pense qu’il a raison sur le côté équipe. Il y avait une vraie assise au milieu de terrain, cette équipe dégageait quelque chose au niveau du jeu. En revanche, j’ai envie de dire quelque chose à Zlatan : avec lui, le PSG n’a jamais été en demi-finales ou en finale de la Ligue des Champions. Alors oui, il y avait une très bonne équipe grâce à lui, mais cette équipe s’est toujours arrêtée en quart de finale. »

Toute la question est dans la part d’importance de la qualité de jeu dans les résultats. Sur ce point Salomon, évoque une donnée qui ne peut être remise en question. Mais il est toujours difficile de comparer les époques aussi proches, soient-elles. Qui dit que le PSG d’Ibrahimovic n’aurait pas fait le même parcours que le PSG actuel ces deux dernières saisons ? Personne ne peut le dire. Ibrahimovic a donné de l’élan à ce PSG en propulsant le club dans des sphères qu’il n’avait jamais atteintes. Même si le PSG de l’ère Ibra a échoué dans sa quête de Ligue des Champions, il n’est pas passé loin en 2013 et 2014 de rejoindre les demi-finales en pratiquant un jeu assez intéressant. Encore une fois, difficile de comparer les différentes saisons. 

On peut dire que le PSG actuel joue moins bien, a moins de certitudes et Paris ne bénéficiera pas toujours d’un format comme le final 8 qui lui allait comme un gant avec l’absence de matchs retour. De plus, l’année dernière, le PSG a montré une belle force mentale pour tenir contre Barcelone, puis contre le Bayern Munich, mais la qualification contre les Allemands a montré des limites dans le jeu, Paris a énormément subi, comme jamais sous l’ère Ibrahimovic. Le débat existera toujours, et la culture du résultat primera toujours, on le voit dans les propos de Salomon, mais il ne faut pas non plus tout voir par ce prisme-là, car la plupart du temps, les équipes qui vont loin en Ligue des Champions possèdent un jeu alléchant.

Pochettino évoque Messi et Mbappé :

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG