Restez connectés avec nous
Tarrago rappelle les absents importants à Paris mais comprend les doutes sur le jeu défensif

Autour du PSG

Tarrago rappelle les absents importants à Paris mais comprend les doutes sur le jeu défensif

Sébastien Tarrago, journaliste de L’Equipe, s’est exprimé dans L’Équipe du Soir, sur la prestation du Paris Saint-Germain, victorieux 2-4 contre Brest (retrouvez le résumé et les chiffres ici) ce vendredi dans le cadre de la 3e journée de Ligue 1. Il souligne que le PSG a dominé et n’a pas été particulièrement inquiété. Il met en avant les buts encaissés, mais rappelle qu’il y a encore de nombreux absents et pas des moindres. Il évoque les petites failles que Mauricio Pochettino pourrait retrouver sur son chemin, notamment la faiblesse défensive si les trois stars offensives ne défendent pas trop.

Tarrago « On ne peut pas dire que le PSG s’en sort bien à Brest… »

“On ne peut pas dire que le PSG s’en sort bien à Brest… Ils sont au-dessus, ils font un peu ce qu’ils veulent. Je n’ai pas eu l’impression qu’ils pouvaient concéder deux points. On est souvent accusés d’être trop sévères avec le PSG. Ils encaissent des buts. Mais là, factuellement, il manque deux défenseurs centraux parmi les meilleurs au monde. Il y a au moins quatre joueurs qui vont rentrer titulaires dans l’équipe. »

Tarrago a raison, le PSG a largement dominé le match. Mais les supporters et les suiveurs attendent plus et on peut aussi les comprendre. Quand on voit les autres équipes importantes de Ligue 1 avoir du mal, on peut aussi aisément comprendre qu’en début de championnat, il ne faut pas non plus trop en attendre. Une saison est longue et il faut installer les bases. Pochettino n’avait pas eu le loisir de le faire la saison dernière, il avait demandé qu’on attende cet été pour mieux juger.

Il est dans sa phase la plus importante, faire adhérer ses joueurs à son style de jeu. On voit des prémices, mais c’est encore trop brouillon pour dégager une tactique ou une vision du jeu. Les retours importants en attaque et en défense vont changer la face de cette équipe, mais le style Pochettino doit aussi exister sans eux. Ce sera moins fort, mais les points essentiels doivent se dégager. L’apport des stars n’augmentera que la qualité de cette équipe.

Tarrago « Hakimi dans une défense à quatre, je m’interroge »

« Après, on peut se projeter et se poser des questions. Hakimi dans une défense à quatre, je m’interroge, même si je l’adore et je te trouve fantastique avec le ballon. Est-ce qu’il tiendra en Ligue des champions ? Je ne suis pas sûr. On sait que Mbappé, Neymar et Messi ne seront jamais les plus grands défenseurs du monde. Tu peux avoir un petit doute sur la qualité défensive de cette équipe. »

C’est un vieux serpent de mer que de dire que le PSG va souffrir défensivement avec ses stars. Certes, l’équilibre ne sera pas aussi parfait que dans une équipe plus équilibrée, mais il faut aussi mettre en avant que le PSG va peut-être inscrire beaucoup de buts, faire reculer les adversaires, faire peur, tant l’attaque du PSG est impressionnante. Il y a matière à répondre aux lacunes défensives et les joueurs savent qu’ils vont devoir faire des efforts. Mais en même temps, le déséquilibre va laisser l’adversaire dans l’entre-deux un peu inconfortable.

 S’ils se projettent, ils pourront marquer, mais s’ils le font, ils vont aussi s’exposer à ce qui se fait de mieux dans le monde, à savoir, Kylian MbappéNeymar et Lionel Messi (attaquants de 22, 29 et 34 ans) qui rien qu’à eux trois ont inscrit 94 buts l’année dernière. On connaît la capacité à Lionel Messi de marquer très souvent dans toutes les positions. Il sera un danger et les adversaires ne prendront peut-être pas le risque de jouer à « qui va inscrire le plus de buts dans le match ». On peut comprendre les interrogations, mais il faut aussi affiner les analyses pour les rendre plus justes.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG