Restez connectés avec nous
Blanc : "A ce rythme, on n'est pas loin du titre"

Club

Blanc : « A ce rythme, on n’est pas loin du titre »

Après la victoire du PSG face à Toulouse (3-1), c’est un Laurent Blanc très satisfait qui s’est présenté en conférence de presse d’après-match. L’entraîneur parisien retient le bon résultat mais surtout la solidité de son équipe dans la plupart des secteurs, et les belles prestations de Rabiot et Thiago Silva.

« Malgré des compositions d’équipe différentes sur les derniers matches, on est arrivé à avoir un niveau d’efficacité important. Ce qui me plaît, c’est qu’on s’est créé des occasions et on a marqué des buts, tout en ayant une bonne assise défensive. Cela faisait 3 ou 4 fois qu’on avait la possibilité de prendre la première place et on n’y était pas arrivé. C’est peut-être un signe. Certes, elle est provisoire, mais c’est peut-être une prise de conscience collective qu’il n’y a plus de points à perdre. C’est toujours positif d’être premier et d’avoir 52 points en 26 matches, cela fait deux points par match. A ce rythme, on n’est pas loin du titre. Il faudra en obtenir plus, mais malgré quelques imperfections dans notre jeu, des matches à domicile mal négociés et la perte de quelques points avant et après la Ligue des champions, on est encore là et c’est très encourageant pour la suite. Le doublé de Rabiot ? Je suis bien content pour Adrien. Quand un de mes joueurs est attaqué, j’essaye toujours de le défendre. On avait quitté Adrien il y a quelques semaines sous les sifflets et ça m’avait marqué. N’oublions pas que c’est un jeune joueur, à peine 20 ans, le futur du Paris-SG. Il a une grande marge de progression et je suis très très heureux qu’il puisse réaliser un grand match, valorisé par ses deux buts au Parc des Princes. Je lui ai permis que le public lui réserve une belle sortie (en le remplaçant en fin de rencontre). Thiago Silva ? Il a été récompensé de son opiniâtreté (par le 3e but). Cela va lui donner plus de moral mais ces dernières prestations sont excellentes. Ce qui me dérange c’est qu’on fait des raccourcis faciles quand un joueur n’est pas en confiance et pas à la hauteur de son potentiel. Thiago Silva n’est pas un jeune joueur, ce n’est pas un enfant. On sait ce qu’il est capable de faire. La Coupe du monde au Brésil a été une déception à digérer mais douter de son potentiel était une injustice et il fallait l’aider plutôt que de l’enfoncer. Il est en train de redevenir le joueur qu’il était.»

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club