Restez connectés avec nous
Danilo revient sur la saison du PSG, les hauts, les bas et se dit fier du travail accompli
©Iconsport

Club

Danilo revient sur la saison du PSG, les hauts, les bas et se dit fier du travail accompli

Danilo Pereira, milieu de 30 ans du Paris Sain-Germain, s’est exprimé dans une longue interview sur le site du club. Il a notamment fait part de son ressenti sur la saison du PSG. Il est revenu sur sa relation technique avec Lionel Messi, 34 ans et Achraf Hakimi, 23 ans avant d’évoquer les hauts et les bas. Il a aussi déclaré se sentir chanceux de faire partie d’un tel projet, qui lui a permis notamment de remporter un titre en Ligue 1, le 10e de l’histoire.

Danilo « Quand tu donnes le ballon à Messi, tu sais qu’il va faire quelque chose de spécial »

Sur les derniers matches, les joueurs avec lesquels tu as échangé le plus de passes c’est Messi et Hakimi. Comment est-ce que tu as créé cette connexion avec des nouveaux joueurs ?

Je joue sur le côté droit du milieu et Messi et Hakimi jouent eux aussi à droite. Alors ce sont les coéquipiers dont je suis le plus proche sur le terrain et ce sont deux joueurs qui peuvent faire la différence offensivement donc c’est facile de jouer avec eux. Quand tu donnes le ballon à Messi, tu sais qu’il va faire quelque chose de spécial et Hakimi il va vite donc si tu lui mets le ballon dans la profondeur tu sais qu’il va toujours y arriver pour ensuite faire des passes décisives ou même marquer des buts. »

Danilo « Nous comme le club devons apprendre des échecs« 

Tu l’as dit, la saison a été faite de hauts et de bas, qu’est-ce qu’on apprend d’une saison comme celle-ci ? 

« C’est difficile quand tu es éliminé d’une compétition. Quand on arrive à la maison ou même dans le vestiaire et que tu vois tes coéquipiers qui sont très déçus c’est toujours difficile.  Mais nous comme le club devons apprendre des échecs. Nous, en tant que joueurs, nous devons mieux gérer nos émotions. »

Danilo « La Ligue 1 est un championnat très difficile »

Après la pluie vient le beau temps, il y a eu cette conquête du 10e titre qui n’a pas été simple malgré une bonne avance, comment tu expliques ça ?

« La Ligue 1 est un championnat très difficile. Pour gagner ce championnat tu dois travailler dur et avoir l’esprit de sacrifice parce que chaque match est très physique. Tu cours beaucoup et tu dois toujours être attentif parce qu’en face il y a de bons joueurs, de bons coachs, de bons staffs aussi. C’est une Ligue très compétitive. »

Danilo « Je me sens chanceux »

Qu’est-ce que cela te fait de faire partie de l’histoire du Paris Saint-Germain avec ce dixième titre de champion ?

« Je me sens chanceux. Chanceux d’être ici, pouvoir être dans l’histoire de Paris avec ces noms-là. Il y a Beckham, Zlatan Ibrahimovic. Alors je profite du plaisir d’être ici. »

Le PSG n’a pas fait une grande saison. Tout le monde s’accorde à le dire. Mais il faut reconnaître que le club n’a pas lâché malgré les incroyables difficultés. Il va falloir corriger cela comme le dit Danilo. Mais au bout, il y a un titre de Champion de France. Ce n’est jamais anodin, cela récompense une année de travail et met en valeur une certaine régularité dans les résultats. Il y a du travail effectué autour du jeu collectif, c’est évident, mais Paris n’a pas sombré, ce qui laisse de l’espoir pour l’avenir. Évidemment, la défaite en Ligue des Champions a fait plus que mal aux têtes et à la confiance. Mais un footballeur professionnel doit aussi savoir faire le dos rond et rebondir.

Le travail payera à un moment et la confiance reviendra, il y a trop de qualités dans cet effectif pour que ce ne soit pas le cas. Mais il faudra faire ses gammes en Ligue 1, comme chaque saison, faire abstraction de l’attrait pour la Ligue des Champions, afin de s’y préparer au mieux. Les victoires amènent de la confiance, la confiance amène à du jeu. En tout cas, Danilo a été un élément essentiel de cette saison parisienne dans le but de garder le cap, mais ce n’est pas lui qui a permis au club de mieux jouer, notamment offensivement. Pour la saison prochaine, il faudra faire plus, plus souvent et à titre personnel, Danilo va devoir se mouiller un peu plus offensivement un augmentant sa prise de risque dans le jeu vers l’avant.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club