Restez connectés avec nous
Galtier évoque Mbappé, son rôle et insiste sur l'idée d'une rotation dans l'effectif
©Iconsport

Club

Galtier évoque Mbappé, son rôle et insiste sur l’idée d’une rotation dans l’effectif

Christophe Galtier, a livré une longue interview pour L’Équipe, les enseignements sont forts et le cap très clair. Concernant Kylian Mbappé, attaquant de 23 ans, il continue de marteler qu’il ne souhaite pas lui faire porter toutes les responsabilités. Il évoque l’importance de faire jouer la rotation, mais il explique aussi ce qu’il attend de son attaque, qu’il aimerait à deux attaquants aux profils différents.

Galtier « On ne va pas lui faire porter toute la responsabilité »

« Votre déclaration au sujet de Kylian Mbappé – « il ne faudra pas lui donner toute la responsabilité du résultat » – a surpris. Pourquoi avoir expliqué cela alors qu’il est en quête constante de responsabilités ?

C’est mon point de vue. On ne va pas lui faire porter toute la responsabilité. C’est un garçon de 23 ans, qui a une certaine maîtrise des événements. Il sait ce que les gens vont attendre de lui, mais il y a aussi d’autres joueurs autour. Je ne cherche pas à lui enlever une certaine pression. Kylian sait ce qu’il veut, sait où il veut aller, ce qu’il veut faire de sa carrière, donc automatiquement, cette pression, il l’a. »

Beaucoup ne comprennent pas ce que Galtier veut dire en évoquant les responsabilités. Il ne veut pas que l’équipe s’appuie exclusivement sur lui, mais bien que le collectif soit performant, même quand le Kid de Bondy ne sera pas là (par exemple au Trophée des Champions). On a trop souvent vu une équipe, ces deux dernières années, sans idée et qui espérait un exploit du jeune attaquant parisien. Galtier veut rompre avec cela en proposant une idée de jeu qui sublime le groupe. Cela ne veut pas dire qu’on verra moins Mbappé ou qu’il sera moins performant. Mais mieux entouré, cela peut donner de grandes choses.

Galtier « Je veux l’associer à un autre attaquant »

« Il assume ce leadership.

Bien sûr qu’il l’assume mais il ne peut y avoir qu’un leader.

Comment comptez-vous l’utiliser ?

Si on veut gagner en fraîcheur et éviter les blessures, il va falloir trouver un équilibre dans le temps de jeu. Ensuite, je veux l’associer à un autre attaquant. Kylian est quelqu’un qui aime la profondeur, très à l’aise techniquement, capable de jouer entre les lignes. À partir du moment où je souhaite l’associer à un autre attaquant, il faut que ce soit un profil différent. Un point de référence, dans la surface de réparation.

Galtier « Ils veulent tous tout jouer et c’est très bien »

Cela va être difficile de lui faire admettre de sortir, non ?

Ils veulent tous tout jouer et c’est très bien. Ils veulent tous battre des records. Tant mieux. Ce sera à moi de bien manager pour que tout le monde soit très performant et remplisse les objectifs collectifs et individuels. »

Mbappé n’est pas fait du même bois que les autres. C’est un gagnant, un leader technique sur le terrain, un immense joueur. Mais il ne peut pas remporter la Ligue des Champions avec le PSG avec son seul talent. Un groupe, ça se respecte, il faut faire des choix, parfois difficile, mais qui finalement se révèlent payants.

On regrette généralement les absences pour blessure. En faisant marcher la rotation, avec des remplaçants de qualité, Galtier peut faire ce qu’aucun autre entraîneur n’a fait. Neymar n’a joué que 50 % des matchs, avec plus de feeling et de rotation, il aurait pu être plus présent tout au long de la saison. L’idée de voir une équipe de 15/16 joueurs capable d’être titulaire, avec une identité claire est assez plaisante. Assurément, Mbappé, n’a aucun souci à se faire, il sera l’un des joueurs clefs de la saison.

Galtier évoque aussi le système qu’il veut mettre en place, avec deux attaquants aux profils différents. L’arrivée de Hugo Ekitike pourrait permettre d’avoir une doublure à Mbappé, les joueurs sont différents, mais aiment décrocher tous les deux. Mais cela veut aussi dire que le PSG cherche un autre profil, plus axial et joueur de surface.

Naturellement, le club parisien possède Arnaud Kalimuendo, 20 ans, qui performe mieux à deux attaquants, mais aussi Mauro Icardi, 29 ans, qui a le profil parfait du joueur de surface. Mais comme les deux semblent sur le départ, on peut imaginer une nouvelle arrivée en attaque d’ici à la fin du mercato. Évidemment, tout le monde pense à Gianlucca Scamacca, qui pourrait faire du bien dans un rôle de renard des surfaces (et même plus).

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club