Restez connectés avec nous
Galtier se confie : responsabilités, objectifs et les clefs pour que le PSG gagne
@Iconsport

Club

Galtier se confie : responsabilités, objectifs et les clefs pour que le PSG gagne

Christophe Galtier, depuis peu le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain, était au micro de PSG TV ce mardi en marge de sa conférence de presse de présentation. L’occasion d’évoquer ses nouvelles responsabilités, son vécu en Ligue 1, la Ligue des Champions, ses idées pour le jeu et la façon dont le groupe doit vivre.

Galtier « il y a une responsabilité pour les victoires, dans la qualité de jeu et l’image. »

Comment définir la responsabilité de l’entraîneur du PSG ?

Entraîneur du PSG, c’est être l’entraîneur de l’un des plus grands clubs au monde. C’est la capitale, Paris, avec ses magnifiques couleurs. Il peut y avoir beaucoup de pression, mais ce n’est pas comme ça que je le ressens. Je suis très fier, j’ai même été ému. Je sais que beaucoup d’entraîneurs aimeraient être à la place.

Après, il y a une responsabilité pour les victoires, dans la qualité de jeu et l’image. C’est là-dessus que je vais me concentrer dans le travail avec mes joueurs. On veut vivre une saison non pas agréable, mais une magnifique saison. En termes d’ambiance, de qualité de jeu et de résultats.

Galtier « soyons d’abord très bons et agréables à voir jouer dans notre championnat. »

Vous avez de l’expérience en Ligue 1, mais c’est une étape particulière d’arriver au PSG ?

Je connais très bien la Ligue 1, comme l’effectif de Paris que j’ai l’habitude de croiser. Il ne faut pas oublier la Ligue 1, si nous sommes champions ne serions le seul club avec 11 titres. Il y a aussi la Coupe de France. Ce sont des objectifs importants. Mais il y a aussi la Ligue des Champions. Je peux comprendre que les gens soient sceptiques. J’ai eu un parcours difficile avec Lille. Mais j’ai beaucoup appris et je vais avoir à ma disposition des joueurs de classe mondiale.

Tout le monde est concentré sur la Champions League. Mais soyons d’abord très bons et agréables à voir jouer dans notre championnat. Après il y aura la Ligue des Champions. Quand on commence la saison, il y a 4-5 équipes qui peuvent se dire capable de gagner la Champions League. Et il n’y a qu’une équipe qui gagne.

On ne peut pas dire que l’on va gagner. C’est beaucoup de travail, d’exigence, c’est une grande volonté de tout le club et les supporters. Et il faut le brin de réussite. Mais cette saison la Ligue des Champions a montré qu’elle est très difficile à gagner avec des scénarios irrationnels que personne ne peut prévoir.

Il faut gagner la Ligue 1 ?

Evidemment que la Ligue 1 est un objectif et que l’on a l’effectif pour gagner. Mais il faudra batailler, personne ne nous laissera la partie facile.

Vous êtes pour la première avec l’équipe à battre ?

Oui, je découvre mais je me projette depuis plusieurs semaines. Il faudra adapter le système à l’effectif à disposition. Je ne jouerai pas comme avec Saint-Etienne, Lille ou Nice. Je sais comment on prépare les matchs contre le PSG et maintenant ce sera d’autres clefs. Paris a la possession souvent face à des blocs bas et on voudra mettre tout le temps la pression sur l’adversaire.

Galtier « L’obsession doit être le collectif, le groupe, pour que l’équipe soit encore plus forte. »

Qu’est-ce qui compte le plus ?

Tout est lié. Il y a tout d’abord l’investissement, de tout le staff et des joueurs. Il ne pourra y avoir aucun compromis sur ce que doit être le comportement des joueurs. L’obsession doit être le collectif, le groupe, pour que l’équipe soit encore plus forte. Avec nos individualités, si l’équipe est forte nous avons beaucoup plus de chances de réussir.

Quand vous avez le talent et que vous êtes déterminés, engagés, c’est là que les individualités peuvent ressortir. Et il y a des matchs agréables à suivre. Après, il y a la relation. J’ai l’habitude de m’adapter aux joueurs, même si j’impose des joueurs en termes de groupe et professionnalisme.

Vous vous êtes déjà projetés comme entraîneur du PSG ? Vous pouvez le croire ?

Bien sûr. J’ai tout de suite pu sentir les attentes. Je vois que certains se demandent si je suis la bonne personne. Je peux le comprendre. Mais je me suis déjà projeté avant comme entraîneur du PSG. Je suis né à Marseille, c’est un fait. Mais le PSG a toujours été un club à part. C’est le club qui représente le mieux le club français.

Notre présentation de Galtier :

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club