Restez connectés avec nous
PSG/Brest - Galtier en conf : fatigue, rotation, gestion des cas Neymar et Mbappé
©Iconsport

Club

PSG/Brest – Galtier en conf : fatigue, rotation, gestion des cas Neymar et Mbappé

Le Paris Saint-Germain s’est imposé 1-0 face à Brest (résumé vidéo PSG/Brest) ce samedi au Parc des Princes dans le cadre de la 7e journée de Ligue 1. Après ce match, l’entraîneur parisien Christophe Galtier (55 ans) s’est exprimé au micro en conférence de presse, relayé par Le Parisien. Le Français a évoqué la fatigue liée à la Ligue des Champions et l’impact sur ses choix. Il est revenu aussi sur les sorties de Neymar et Kylian Mbappé, 30 et 23 ans, qui avaient besoin de souffler. Il souligne que le scénario du match, l’a empêché de faire des changements plus tôt.

Galtier « C’est l’enchaînement des matchs »

« À quel point la Ligue des champions a-t-elle pesé ?

C’est l’enchaînement des matchs. Et ce n’est pas n’importe quel enchaînement : c’est le cinquième en quinze jours. Celui-ci arrive juste derrière un grand match de Champions League face à un adversaire de qualité avec tout ce que cela comporte en termes d’intensité, de pression. Donc automatiquement il y a une redescente. 

Galtier « Il y a tout ce que vous pouvez prévoir et après il y a le match »

À quel point en avez-vous tenu compte pour composer votre équipe ?

Il y avait deux options sur le 11 de départ. Un totalement modifié. Ou avoir quelque chose non pas d’hybride puisqu’il n’y a eu que deux changements par rapport à mardi, vu que Renato Sanches est blessé. Je ne pouvais pas faire jouer Fabian Ruiz qui n’avait pas joué une minute depuis le début de la saison avec Naples ou nous. De ce fait, il a fallu que j’arbitre sur des postes ou des joueurs. Et après j’ai pris la décision de démarrer avec notre trio offensif en ayant l’espoir que l’équipe puisse faire la différence assez rapidement pour avoir une gestion plus simple du match. Mais il y a tout ce que vous pouvez prévoir et après il y a le match. Et finalement tant bien que mal, il y a des changements qui s’imposaient et j’ai réussi à les faire. »

On comprend bien que la fatigue ait pu jouer durant ce match, mais il est plus dur de comprendre pourquoi il n’a pas tenté plus de choses. Ses titulaires sont bien sûr de grands joueurs capables de faire des différences, mais quand on voit l’énergie sur le terrain, les remplaçants n’auraient pas été moins en vue. Il y a encore une gestion difficile de l’effectif.

Galtier possède un socle dur sur lequel s’appuyer et il ne reste que des miettes pour les autres. On aurait aimé voir Pablo Sarabia, 31 ans, plus longtemps sur le terrain, mais aussi d’autres joueurs, comme Carlos Soler, 25 ans, qui n’est même pas entré en jeu. Il y a de quoi faire, mais il semble que le PSG n’ait pas encore deux effectifs du même niveau aux yeux de Galtier. Le risque, c’est qu’il n’y aura probablement pas de changements contre le Maccabi Haifa mercredi.

Galtier « Des joueurs comme Pablo Sarabia ou Hugo (Ekitike) […] doivent aussi exister avec l’équipe »

« Avez-vous hésité à faire sortir Neymar et Mbappé alors que la différence n’était pas encore totalement faite ?

Oui j’ai hésité. Ney et Kylian ont beaucoup couru face à la Juventus. Ney avait pris un carton et le match commençant à être plus engagé il y avait cette réflexion-là de rester toujours à onze sur le terrain. Kylian enchaîne les matchs, il joue beaucoup. C’est un sprinteur. On sait les conséquences qu’a la fatigue sur les muscles d’un sprinteur. Donc j’ai pris cette décision-là. Je savais qu’il y avait une prise de risque puisque le score n’était pas acquis mais il y a aussi des joueurs comme Pablo Sarabia ou Hugo (Ekitike) qui ont des fourmis dans les pieds et doivent aussi exister avec l’équipe.

Vous aviez laissé entendre que vous souhaitiez faire des changements plus tôt. Est-ce le scénario du match qui vous en a empêché ?

Oui, il n’était pas prévu que Marco (Verratti) débute le match avant l’annonce du forfait de Renato (Sanches). Mais rapidement je lui ai dit que l’équipe allait avoir besoin de lui mais aussi qu’il allait sortir pour avoir une bonne gestion de son temps de jeu. Évidemment si le scénario avait été différent j’aurais fait les changements beaucoup plus tôt. »

Pour Neymar et Mbappé, leur sortie est logique. Le Brésilien court beaucoup, fait beaucoup d’efforts et on sait qu’il est fragile. Pour Mbappé, son style de jeu invite aussi à la prudence. Il fait tout avec de la vitesse, ce qui peut-être compliqué avec la répétition des matchs. On sent que Galtier marche sur des œufs avec ses deux stars. Il ne veut pas les perdre sur blessure, mais a du mal à s’en passer sur le terrain.

Enfin, il a tout de même donné du temps de jeu à la concurrence, ce qui fait du bien et donne du rythme aux autres joueurs. On a aussi vu Marco Verratti enchainer, Galtier sait qu’il faut faire attention avec lui. Mais Verratti est irremplaçable, c’est un joueur extrêmement important et l’entraîneur parisien le sait. Il ménage au compte-goutte. Espérons qu’il reste avec un groupe en bonne santé. Après Renato Sanches, 24 ans, c’est Presnel Kimpembe, 27 ans qui est blessé. Les choix lors des prochains matchs seront cruciaux.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club