Restez connectés avec nous
PSG/Nice - Nuno Mendes "nous allons continuer à travailler et donner tout notre prochain match"
©IconSport

Club

PSG/Nice – Nuno Mendes « nous allons continuer à travailler et donner tout notre prochain match »

Nuno Mendes, latéral gauche de 19 ans du Paris Saint-Germain, s’est exprimé sur PSG TV après l’élimination contre Nice, 0-0, défaite aux tirs au buts 5-6 en 8e de finale de la Coupe de France (voir le résumé de PSG/Nice ici). Il s’est dit triste de l’élimination et appelle à la mobilisation par le travail. Il a eu un petit mot pour les supporters, rappelant à quel point ils sont importants et il est impatient de les retrouver lors des prochains matches.

Nuno Mendes « Nous devons continuer à travailler »

« Malheureusement, nous n’avons pas réussi à nous qualifier pour le tour suivant, mais nous devons continuer à travailler. Je me sentais bien sur le terrain, j’ai fait ce que j’avais à faire, aider au maximum l’équipe mais malheureusement ça n’a pas suffi pour gagner. Alors maintenant, nous allons continuer à travailler et donner tout notre prochain match.

Le prochain Match ?

C’est vraiment important d’avoir des supporters. On en a eu aujourd’hui, et on en a eu à tous les matches mais beaucoup moins à cause du Covid. Je pense que c’est une bonne chose de retrouver tous les supporters dès le prochain match. Ça aide vraiment l’équipe et c’est ce dont nous avons besoin. »

Non, le PSG n’a pas réussi à se qualifier. Quelle lucidité de la part de Nuno Mendes. Le Portugais a fait son match et n’est pas le joueur le plus critiquable sur ce qui a été fait sur la pelouse du Parc des Princes. L’équipe doit continuer à travailler, mais plus encore, les joueurs doivent mouiller le maillot et reprendre les fondamentaux du football : courir, se déplacer, donner le ballon, se démarquer pour créer des solutions… Le PSG a totalement déjoué contre le bus Niçois, mais sans mouvements les joueurs n’ont aucune solution. 

L’apathie générale est renforcée par le manque d’idées, notamment au milieu. Ander Herrera et Danilo Pereira, milieu de 31 et 30 ans, ne proposent rien pour faire avancer le jeu. Ils restent bloqués dans un schéma lent et peu inspirant. Les trois joueurs offensifs du soir, sont passés eux aussi totalement à côté de leur match. Le problème, c’est que cela arrive très souvent et pourtant, Pochettino continue avec la même recette. Au final, la soupe n’est toujours pas bonne.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club