Restez connectés avec nous
PSG/Nice - Pochettino évoque le travail tactique, le Barça, Kean, Verratti, Kehrer et Draxler
©Iconsport

Club

PSG/Nice – Pochettino évoque le travail tactique, le Barça, Kean, Verratti, Kehrer et Draxler

Mauricio Pochettino, entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est arrêté en conférence de presse après la victoire parisienne (score, retrouvez le résumé ici) face à Nice ce samedi au Parc des Princes le cadre de la 25e journée de Ligue 1 2020-2021. Le coach argentin a évoqué Moise Kean (attaquant de 20 ans) et Marco Verratti (milieu de 28 ans), Thilo Kehrer (défenseur de 24 ans), la performance de son équipe, Julian Draxler (milieu offensif de 27 ans) et le 8e de finale aller de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone ce mardi au Camp Nou. 

Pochettino « Nous commencerons à discuter de la stratégie une fois arrivés à l’hôtel, nous verrons aussi l’ l’état physique des joueurs. »

La performance de Kean à droite ?

Je pense qu’il a fait un bon match et il a marqué. Il avait aussi mis un but mercredi face à Caen. Il est très polyvalent, peut jouer sur tous les postes de l’attaque. Il a un bon rendement. Nous sommes contents de lui, de son engagement et de son énergie.

Comment va Verratti ? J’ai mon équipe en tête pour le Barça ?

Marco Verratti s’est entraîné aujourd’hui au Camp des Loges. Il sent encore une petite gêne après le coup reçu à Marseille. Nous espérons pouvoir compter sur lui mardi. Ce n’est pas facile. Nous commencerons à discuter de la stratégie une fois arrivés à l’hôtel, nous verrons aussi l’ l’état physique des joueurs et si on peut récupérer notamment Marco.

Pochettino « je suis content de l’attitude, de l’investissement. »

La performance de l’équipe face à Nice ?

Compte tenu des circonstances actuelles, très professionnelle, solide. C’était difficile de jouer. Ce n’était pas toujours brillant, pas fluide, on ne trouve pas toutes les solutions et nous allons encore travailler. Mais je suis content de l’attitude, de l’investissement. Les circonstances obligent à trouver des solutions à chaque match, différentes stratégies et combinaisons pour obtenir l’objectif du moment : gagner, gagner et gagner. Les différentes compétitions nous obligent à jouer quasiment tous les trois jours. C’est difficile de gérer, mais on fait de la meilleure manière possible. On doit être prêt.

Le match de Draxler ?

Je suis content de la prestation de Julian. Il a trouvé des situations dans des positions dans lesquelles on l’attendait justement. Il a été capable de lire ce dont l’équipe a besoin en possession du ballon. Il devait faire le lien entre les lignes défensives et offensives.  Il a marqué, je suis content pour lui, parce qu’il n’a pas joué beaucoup depuis mon arrivée. Je suis très content pour lui, qu’il ait pu jouer et marqué. C’est toujours bon pour la confiance.

Pochettino « Nous devons être prêts car c’est un match très important mardi. Bien sûr, l’équipe sera prête. »

Kehrer plutôt que Florenzi à droite ?

Dans cette position, on a Florenzi, Dagba ou Kehrer. Par rapport au plan de jeu, de la stratégie que l’on, on a différentes options. On a choisi de donner la possibilité à Kehrer cette fois. On peut penser à un meilleur équilibre défensif ainsi, mais Thilo fait le centre pour Icardi sur l’ouverture du score. On peut essayer de trouver un meilleur équilibre et tout en ayant des options offensives.

Je refusais de parler du Barça jusqu’à maintenant, est-ce que l’équipe est prête ?

Je ne peux plus dire que je ne parlerai pas de Barcelone (rires). Maintenant, on peut en parler. Nous devons être prêts car c’est un match très important mardi. Bien sûr, l’équipe sera prête.

Pochettino « Nous voulons avoir différentes animations offensives. »

On a fini en 4-3-3 face à Nice, c’est une option contre le Barça ?

L’une des choses qu’on veut mettre en place, c’est de trouver cette flexibilité, que l’équipe soit capable de communiquer, d’avoir de la confiance dans tous les éléments de l’équipe pour jouer de différentes manières. Nous voulons avoir différentes animations offensives. Avec 10 matchs en 40 jours, ce n’est pas facile de trouver le temps de travailler. On aura encore peu de temps avant Barcelone. La priorité sera de bien récupérer et d’arriver en forme.

Le défi, c’est d’avoir une équipe capable de jouer en 4-2-3-1, 4-4-2, 4-4-3, avec différentes animations offensives. C’était venu à Tottenham, mais avec du temps. Avec le temps, je suis sûr que nous y arriverons aussi au PSG. On met en place des principes de jeu, mais il faut encore du temps pour être vraiment flexible dans l’animation défensive et offensive.

Retrouvez ici notre Podcast « Barça/PSG – Sans Neymar ni Di Maria, quelle équipe à l’aller ? »

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club