Restez connectés avec nous
Benfica/PSG - Galtier en conf : pressing, inefficacité, Nuno Mendes, Messi et arbitre
©Iconsport

LDC

Benfica/PSG – Galtier en conf : pressing, inefficacité, Nuno Mendes, Messi et arbitre

Christophe Galtier, entraîneur du Paris Saint-Germain, s’est arrêté en conférence de presse après le match nul face au Benfica (1-1, résumé vidéo Benfica/PSG) ce mercredi à l’Estadio da Luz dans le cadre de la 3e journée de la Ligue des Champions 2022-2023. Il a évoqué le déroulé du match, avec des regrets quant au manque de pression par moments et l’inefficacité lors des temps forts, la blessure de Nuno Mendes (arrière gauche de 20 ans), la sortie de Lionel Messi (attaquant de 35 ans) et a lancé une critique sur l’arbitrage.

Galtier « il manquait beaucoup trop de pression sur le porteur de balle. »

Des regrets sur la seconde période ?

Oui. Le Benfica a eu une débauche d’énergie très importante en première période, en voulant contrarier nos premières ressorties, en nous pressant, en cherchant de la profondeur, en faisant des courses intenses. Ce qui nous a mis quand même en difficulté. Autant je trouvais que mon bloc équipe était bien positionné, assez compact, mais il manquait beaucoup trop de pression sur le porteur de balle.

Cela a donné 2-3 ballons en profondeur qui auraient pu nous faire douter et ont donné de l’espoir à cette équipe, qui est une très bonne équipe. On a eu un temps fort en première période après notre but, sans forcément créer beaucoup de situations même si on a eu une forte domination.

Galtier « En seconde, l’équipe a été beaucoup plus agressive, beaucoup plus intense dans la récupération du ballon, plus haute. »

Et après patatrac, on a pris ce but, parce qu’on a pris une part de risque importante dans la sortie du ballon. En seconde, l’équipe a été beaucoup plus agressive, beaucoup plus intense dans la récupération du ballon, plus haute. Il y a eu aussi beaucoup plus de verticalité dans notre jeu, avec des appels dans la profondeur, ce qui nous a beaucoup manqué en première.

On a été dangereux, on a créé beaucoup de situations, sans pouvoir marquer ce deuxième but. Il y a des regrets mais sur la globalité du match, chaque équipe a eu ses temps forts. Et les gardiens ont fait des arrêts importants. On aurait pu être beaucoup plus dangereux sur notre temps fort si on avait mis beaucoup plus de mobilité.

Des nouvelles de Nuno Mendes et Messi ?

Leo est sorti fatigué, il nous a fait signe 1 ou 2 minutes avant sa sortie. Mais ça va. Quant à Nuno, il a un gros incident musculaire, évidemment qu’il sera forfait quelques matchs.

Galtier « il manquait de la verticalité, il manquait de la percussion. »

Le 1-1 reflète un match mitigé ?

Oui, mitigé. Mais il y avait aussi la volonté de vouloir sortir de la pression adverse à travers du jeu court et entre les lignes. Je trouve qu’on y est arrivé assez souvent, mais après derrière, il manquait de la verticalité, il manquait de la percussion. Nos pistons n’ont pas assez amené, on a joué beaucoup dans les pieds quand on est arrivé à sortir. Il y a eu beaucoup de décrochages, alors qu’il fallait amener plus de verticalité.

Je le répète encore une fois, en 2e mi-temps c’était beaucoup mieux. C’était un match d’une intensité incroyable face à un adversaire en confiance, qui a joué avec ses caractéristiques. Le fait d’avoir pris des ballons dans le dos. Je le répète encore, c’est parce qu’il nous a manqué une pression plus importante sur le porteur du ballon, notamment les défenseurs centraux, pour qu’ils ne soient pas dans une zone de confort pour distribuer.

Galtier « C’est probablement un match nul équitable compte tenu des occasions. »

Vous vous attendiez à ces difficultés ?

On se doutait que ce serait un match difficile, mais cela l’a été pour les deux équipes. On savait que le Benfica joue comme ça et qu’il n’allait pas changer son style, qu’il voudrait contrarier la ressortie du ballon. Mais malgré cela on est arrivé à le faire, quelques fois avec des prises de risque très importantes, quelques fois s’est passé tout juste, quelques fois le ballon a été intercepté et cela a donné des transitions pour le Benfica.

Mais on s’attendait à ce match et je suis persuadé que mon homologue sur le banc d’à côté s’y attendait aussi. Les deux équipes ont eu des temps forts très importants, en ne marquant qu’un but. C’est probablement un match nul équitable compte tenu des occasions.

Galtier « Il y a eu une meilleure organisation qui a fait que les joueurs sont arrivés à mettre la pression assez rapidement. »

Le manque de pression sur les défenseurs, c’est une pierre pour vos attaquants ? Neymar a joué plus bas et à gauche que les autres attaquants, c’était une consigne ?

Pour la 1ere partie, ce n’est pas une pierre pour les joueurs offensifs. Il aurait fallu mettre plus de pression, mais ce n’était pas évident de le faire. A partir du moment où on n’a pas pu le faire. Cela est arrivé 3 fois, alors le bloc a reculé par crainte. On l’a beaucoup mieux fait en seconde période, il y a eu moins de ballons dans le dos de la défense. Il y a eu une meilleure organisation qui a fait que les joueurs sont arrivés à mettre la pression assez rapidement. On a pu récupérer des ballons sur des dégagements ou ressorties du ballon.

Pour le positionnement, il y avait la volonté de garder du pouvoir offensif, car Neymar est un pouvoir offensif incroyable, mais aussi d’avoir de la densité au centre, notamment Verratti devant la défense, car le Benfica joue avec quasiment 4 joueurs à l’intérieur du jeu. Il fallait protéger l’axe de la défense.

Galtier « il y a l’assistance vidéo qui aurait dû l’alerter sur les deux jambes sur le tibia de Verratti. »

De la colère contre l’arbitre de la part des joueurs, comme Messi, Verratti, Neymar ou Donnarumma ?

Concernant Donnarumma, il était frustré car il voulait relancer rapidement un ballon mais l’arbitre avait sifflé. Je pense que l’arbitre n’a pas été aidé par ses assistants de la VAR. Parce qu’à la 44e minute je pense que Verratti peut avoir une jambe cassée. L’arbitre est dans le match, il peut se tromper. Mais il y a l’assistance vidéo qui aurait dû l’alerter sur les deux jambes sur le tibia de Verratti.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans LDC