Restez connectés avec nous
PSG/Lyon - Bosz que la VAR ne soit pas intervenue sur le penalty de Neymar
©Iconsport

Adversaires

PSG/Lyon – Bosz que la VAR ne soit pas intervenue sur le penalty de Neymar

Ce dimanche, dans le cadre de la 6e journée de Ligue 1 2021-2022, le Paris Saint-Germain affrontait l’Olympique Lyonnais au Parc des Princes. Peter Bosz, entraîneur de l’équipe lyonnaise, s’est arrêté au micro d’Amazon Prime après la victoire parisienne (2-1, retrouvez le résumé ici). Il a évoqué une défaite pénible, d’autant plus avec le penalty de Neymar (attaquant de 29 ans) qui aurait dû être invalidé par la VAR selon lui.

« C’était un vrai match où on a essayé de bien jouer au ballon, où on a mené 1-0, et, à mon avis, on ne mérite pas de perdre. Mais à la fin, si tu ne peux pas gagner le match, il ne faut pas le perdre.

Le penalty ?

Ce n’est pas Malo qui fait la faute, il (Neymar) a la main sur lui, ce n’est pas la faute de Malo, c’est la faute à Neymar, c’est Neymar qui fait la faute. Il n’y a pas le VAR ? Je ne pense pas que ce sont des footballeurs (au VAR). Honnêtement, au bord du terrain, je pensais que c’était Malo qui faisait faute mais en regardant le ralenti, on voit que ce n’est pas Malo. »

Pour ce qui est du résultat, on peut facilement comprendre qu’il soit très pénible pour l’OL. L’équipe de Bosz a fait un match très intéressant, avec une opposition pleine d’intensité pour servir un jeu offensif. On a apprécié de voir un match vivant plutôt qu’un bloc qui ferme le jeu. Mais le PSG ne vole pas sa victoire, que ce soit dans le contenu ou avec le penalty. Si Lyon a pu croire aussi longtemps au point pris, c’est en partie parce que les Parisiens n’ont pas été assez efficaces.

Quant au penalty, il y a en effet un duel qui peut amener un doute et une discussion. Mais il n’y a pas de quoi voir un scandale. Il y a aussi un vrai contact à la fin. On voit dans les premières réactions que les arbitres ne sont pas tous d’accord. Ce qui rappelle la difficulté de ce métier et le besoin de mesure au moment de commenter des erreurs (ou non). Ici, il a au moins été considéré par les arbitres à l’assistance vidéo que Clément Turpin n’avait pas commis une erreur manifeste. C’est dur à accepter pour Lyon, mais ce serait bien de ne pas trop se concentrer sur ce point en cherchant la polémique.

La victoire auprès des joueurs parisiens :

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires