Restez connectés avec nous
Infantino évoque "l'introduction de plafonds" pour les salaires et transferts
©Iconsport

Une

Infantino évoque « l’introduction de plafonds » pour les salaires et transferts

Gianni Infantino, président de la FIFA, a évoqué dans des propos rapportés par L’Equipe l’avenir du football. Ce qui peut passer selon lui par des changements majeurs. Il pense notamment à mettre des limites sur les salaires, sur les transferts, sur les effectifs, mais aussi un quota de joueurs formés ainsi qu’une réflexion sur le repos des joueurs qui pourrait passer par un changement de format des compétitions.

Infantino « Discutons sérieusement de l’introduction de plafonds salariaux, de plafonds sur les indemnités de transfert. »

“À la FIFA, nous sommes en train de réviser le système des transferts. Discutons sérieusement de l’introduction de plafonds salariaux, de plafonds sur les indemnités de transfert, ou encore de plafonds sur les commissions versées aux agents. La transparence doit être totale sur ces sujets. Discutons aussi d’une limitation du nombre de joueurs par équipe, ainsi que de l’obligation d’avoir un certain nombre de joueurs formés localement ou encore du nombre maximum de matches que les meilleurs peuvent disputer par saison.

Infantino « Discutons enfin du calendrier international et du format des compétitions. »

Mettons-nous aussi d’accord sur une période de repos minimum. Ces mesures favoriseraient la stabilité économique du système mais aussi l’équilibre compétitif. Discutons enfin du calendrier international et du format des compétitions. Moins de quantité et plus de qualité devrait être notre devise. Au niveau national, moins d’équipes et des play-offs, par exemple, pourraient rendre les compétitions plus passionnantes.”

Ce sont donc des réflexions importantes qui sont lancées, avec certainement encore un certain temps nécessaire pour qu’il y ait des modifications. Cependant, le football va parfois vite et on peut dire qu’il y a du sens dans ces idées. Les transferts et salaires vont dans des montants qui dépassent la raison. Et cela peut limiter aussi la concurrence, puisqu’il y a des sommes que seuls quelques clubs peuvent dépenser. Les plus riches auront toujours l’avantage, mais on peut avoir un football plus intéressant si c’est un peu moins concentré.

La limite des effectifs aussi, pour éviter d’avoir des accumulations de joueurs et des prêts (ce qui est courant en Serie A). Cela peut aussi donner un peu plus de place à des jeunes joueurs, puisqu’ils pourraient avoir des opportunités lors d’absences dans le groupe professionnel. Le quota peut aussi aller dans ce sens. Enfin, ce serait positif de voir la santé des joueurs être en effet prise sérieusement en compte. Il faut un peu plus de sagesse dans les calendriers. Maintenant, encore une fois, il s’agit de réflexion et il faut voir les détails pour que cela fonctionne vraiment. Ce pourrait être long et il ne faut pas faire n’importe quoi. C’est tout de même que les discussions existent.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Une