Restez connectés avec nous
Rabiot répond aux médias à propos de sa "grève" en les qualifiant de poison
©IconSport

Anciens

Rabiot répond aux médias à propos de sa « grève » en les qualifiant de poison

Adrien Rabiot, milieu de 25 ans formé au Paris Saint-Germain et parti l’été dernier à la Juventus Turin après avoir posé de nombreux problèmes, s’est fait encore fait remarquer en Italie tout au long de l’année. Ces derniers jours, il a été question d’une grève dans la presse italienne car il n’est pas encore revenu au centre d’entraînement du club italien. Une décision qui viendrait d’une protestation contre la baisse des salaires. Mais cela a été démenti. Notamment du côté de L’Equipe :

« Dans l’entourage de Rabiot, on dément fermement cette version : le joueur, resté chez lui dans le sud-est de la France, n’a pas été convoqué officiellement par le club, il est donc dans son bon droit, et s’entraîne quotidiennement pour se tenir prêt. Fortement compliquée par la pandémie de coronavirus, la situation est particulière et le joueur peut arguer, en effet, de ne pas s’être mis à la faute. (…)

« ils n’ont pas reçu de convocation officielle pour la reprise des entraînements. »

La date du 18 mai était envisagée pour le retour aux entraînements collectifs, mais elle n’a été confirmée qu’avant-hier. Quant à une date pour la reprise du Championnat, elle est encore très hypothétique et sans cesse ajournée. Dans ce contexte assez flou, les dirigeants de la Juventus ont laissé les joueurs gérer leur confinement : les étrangers ont été autorisés à partir et, puis-qu’aucune date n’est fixée, ils n’ont pas reçu de convocation officielle pour la reprise des entraînements. »

Rabiot a aussi réagi lui-même via les réseaux sociaux :

Rabiot répond aux médias à propos de sa "grève" en les qualifiant de poison

Rabiot répond aux médias à propos de sa "grève" en les qualifiant de poison

Ainsi, même si Rabiot n’a pas forcément eu le meilleur comportement possible, la presse a sans doute été beaucoup trop loin autour de pas grand-chose. Le joueur n’a pas enfreint les règles, il n’est simplement pas revenu aussi vite que ses coéquipiers. Mais il n’a pas raté la date de reprise officielle. Le fait que la presse italienne puisse tout de suite parler d’une éventuelle grève montre que le joueur a aussi réussi à se construire une plutôt mauvaise image en Italie. Ce n’est sans doute pas immérité. Cependant, il faut tout de même savoir rester prudent face aux rumeurs et garder à l’esprit que le joueur n’a pas été à l’encontre de son club ici.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Anciens