Restez connectés avec nous
Boffredo, président du CUP, évoque le retour dans les tribunes et le manque de lien avec les joueurs
©Iconsport

Autour du PSG

Boffredo, président du CUP, évoque le retour dans les tribunes et le manque de lien avec les joueurs

Nicolas Boffredo, depuis peu nouveau président du Collectif Ultras Paris (CUP) suite au début de Romain Mabille, a accordé une interview au journal Le Parisien. L’occasion d’évoquer l’attente de la fin des huis clos, l’éventuel retour dans les tribunes en « cohabitant » avec les mesures sanitaires, ainsi que la demande faite d’avoir un contact plus concret avec le secteur sportif du club de la capitale.

« On n’est pas fait pour cohabiter avec ces mesures. »

Comment est la vie du CUP en ce moment ?

On aimerait pouvoir encourager l’équipe d’une autre manière, en dehors du stade. Si l’assouplissement du confinement le permet, on mettra des choses en place. On ne va pas rester un an sans rien faire. Chez nous, les gens sont dégoûtés, ils trouvent que c’est long, mais ils ont aussi la dalle (sic) de revenir encore plus fort.

Si on envisage le retour dans le stade ?

Beaucoup se disent qu’il vaut mieux partir dans l’idée d’une saison blanche, pour éviter de se faire des films. Le port du masque et la distanciation ne sont pas possibles dans le monde ultra. On s’en est passé une fois et on s’est fait cartonner (contre Waasland-Beveren), et on a essayé en respectant toutes les précautions (contre le Celtic) et c’était pourri. Ça ne marche pas, on n’est pas fait pour cohabiter avec ces mesures.

« Il faut un minimum d’échanges. »

Pourquoi demandez-vous plus de contacts avec le secteur sportif ?

On n’a aucun lien avec les joueurs. On fait les tifos, les déplacements, mais on représente aussi l’ensemble des supporters. On n’est pas là pour apprendre leur métier aux joueurs, mais il faut un minimum d’échanges. Lors de la réunion que nous avons eue après ma nomination, j’ai posé la question et on m’a répondu que c’était compliqué avec le Covid. Est-ce que c’est une pirouette, la réalité, ou est-ce qu’ils ne veulent pas nous voir comme on l’entend parfois ? »

Tous les supporters ont envie de revoir les tribunes se remplir (les joueurs et les clubs aussi, évidemment). Tous ont envie de pouvoir voir et encourager leur équipe en plus de vivre de grandes émotions. Cela concerne bien sûr les Ultras, mais pas que. Sauf qu’il faut pour le moment être patient car la priorité est, très logiquement, la santé. Il faut que l’épidémie du coronavirus soit plus contrôlée et que la présence des supporters n’amène pas de grands risques.

Forcément, la réponse du président du CUP à ce sujet n’invite pas à l’optimisme. Certes, les masques compliquent les chants. Mais annoncer déjà, après seulement un match, qu’ils ne peuvent pas « cohabiter » avec les meures n’encouragera pas à la réouverture des tribunes. Ou alors sans les Ultras. Et ils risquent de s’en plaindre. Il faudra réfléchir à des solutions pour éviter la frustration et les risques.

Pour ce qui est du contact avec le secteur sportif, la position est compréhensible. Mais ce n’est évidemment pas le meilleur moment pour développer cet aspect. Peut-être qu’il y aura un peu plus de lien et de discussions à l’avenir, mais la priorité est ici encore la santé. Pour des rencontres il faut clairement attendre. Reste à voir les autres possibilités et ce que le CUP veut exactement.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG