Restez connectés avec nous
Cazarre adresse une lettre à «papa Tuchel» et lui demande «d'y aller en conquérant» face à Barcelone
©Iconsport

Autour du PSG

Cazarre adresse une lettre à «papa Tuchel» et lui demande «d’y aller en conquérant» face à Barcelone

Le Paris Saint-Germain termine son année en recevant le RC Strasbourg dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1, ce mercredi à 21h. Pour cette rencontre, Thomas Tuchel, entraîneur du PSG, devrait aligner un 5-3-2, une composition d’équipe plutôt défensive comme lors des matchs précédents. Cela n’enchante pas Julien Cazarre, humoriste et chroniqueur, comme il l’exprimait dans sa « lettre pour papa Tuchel » lors de son édito auprès de l’hebdomadaire France Football.

Cazarre « Je te demande une chose simple, très simple. »

«Cher papa Tuchel, je t’écris ma lettre un peu tard, je sais, mais tu comprends, entre Mediapro, la chasse aux sorcières des rigolos et le Covid, j’étais un peu occupé.. Je n’irais pas jusqu’à exiger une victoire finale en LDC à Istanbul car je sais que tu as beau avoir des pouvoirs magiques (français, argentins ou brésiliens), en face t’as les Avengers qui t’attendent pour te faire bouffer ta barbe et tes clochettes.

Vu que le sort a décidé de s’acharner sur le pauvre club parisien. Il se trouve que, comme par hasard, malgré les probabilités qui nous annonçaient Mönchengladbach, on tombe encore sur la Pulga Team, celle qui n’a qu’un seul lutin mais qui finit toujours par te remplir la hotte. Je te demande une chose simple, très simple.

Cazarre « Je suis trop grand maintenant et j’ai arrêté de croire au père Tuchel. »

Si tu pouvais juste une fois (allez deux, avec le retour) oublier le nom de l’adversaire et ne pas te mettre en mode entraîneur de Châteauroux, avec une compo qui ressemble à mon petit neveu quand il voit sa tatie qui pique avec sa moustache approcher pour lui faire un bisou. Juste y aller en conquérant, en patron, en taulier ! En même temps, je te dis ça… Je suis trop grand maintenant et j’ai arrêté de croire au père Tuchel.»

Avec humour, l’humoriste Julien Cazarre, pointe du doigt un vrai problème de cette équipe parisienne. Le PSG compte, aujourd’hui, dans ses rangs plusieurs des meilleurs joueurs du monde dans le secteur offensif et malheureusement Tuchel ne s’appuie que très rarement sur eux. Lors de cette première partie de saison, énormément de composition d’équipe étaient très défensive, ce qui forcément avait un impact sur cette équipe qui est très performante lorsqu’elle a un style de jeu plus offensif. Lorsque vous avez Neymar et Kylian Mbappé, les deux attaquants de 28 et 22 ans, il est évident que le style de jeu doit un peu plus être basé sur l’attaque que la défense.

Lorsqu’il est arrivé au PSG en 2018, Thomas Tuchel, devait emmener un vent nouveau. La mentalité allemande, normalement éloignée de celle française, devait permettre à cette équipe de jouer sans frein à main, tel un rouleau compresseur qui veut simplement écraser son adversaire. Mais force est de constater aujourd’hui, que cette équipe du PSG joue simplement comme une bonne équipe de Ligue 1, assez défensivement, en attendant un miracle de l’une de ses stars de devant.

En vu de ce 8e de finale de Ligue des Champions face au FC Barcelone le 16 février et 10 mars prochains, cette équipe Parisienne va devoir modifier certains paramètres. Face au club catalan, le PSG ne peut pas se permettre d’arriver comme un outsider, jouer timidement pour au final une nouvelle fois se faire sortie par la petite porte. La forme des joueurs a forcément eu un impact sur les dernières compositions d’équipes de l’entraîneur allemand. Mais si les tous les joueurs sont en forme arrivée le printemps, l’entraîneur allemand n’aura aucune excuse et devra permettre à son équipe d’atteindre le niveau de jeu de ses ambitions.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG