Restez connectés avec nous
Bernard Cazeneuve "La finale de samedi soir n'avait pas valeur de test pour l'Euro"

Autour du PSG

Bernard Cazeneuve « La finale de samedi soir n’avait pas valeur de test pour l’Euro »

En marge de la finale de Coupe de France remportée par le Paris Saint-Germain face à Marseille, de nombreux incidents ont émaillés la rencontre impliquant tantôt les supporters parisiens, tantôt les supporters marseillais. Dans les colonnes de L’Equipe, Bernard Cazeneuve, le Ministre de l’Intérieur, s’est exprimé sur ce sujet en ces termes :

«La finale de samedi soir n’avait pas valeur de test pour l’Euro : ce n’était pas le même public, pas le même organisateur, ni le même dispositif de sécurité. En revanche, ce qui s’est passé doit être pris en compte et appelle une vigilance accrue.

Dès dimanche midi, j’ai convoqué une réunion avec toutes les parties prenantes auxquelles j’ai rappelé les responsabilités qui leur incombent. L’État est engagé pour la sécurité à l’extérieur des fan-zones et des stades. Pour les fan-zones, les villes sont en charge du filtrage avec l’aide d’agents de sécurité privée.

Enfin, à l’intérieur des stades, c’est l’UEFA qui opère. J’ai demandé aux préfets, dans chaque lieu et pour chaque match, de vérifier à nouveau que l’ensemble des dispositions sont prises, avec trois objectifs : organiser le filtrage et le pré-filtrage de manière à assurer la fluidité des entrées.

Garantir que ceux qui rentreront dans les stades ont été suffisamment contrôlés – billets, fouilles, palpations de sécurité – pour ne présenter aucun risque. Enfin, assurer la fluidité des départs à l’issue des rencontres, y compris dans les transports en commun.»

Effectivement la finale qui s’est déroulée au Stade de France n’est pas forcément représentative du dispositif qui sera mis en place pour l’Euro 2016, néanmoins cet événement aura permis de mettre en exergue plusieurs dysfonctionnements.

Il y a eu clairement des manques en matière de fouilles puisque de nombreux fumigènes se sont retrouvées à l’intérieur du stade et ce, malgré les différentes zones de filtrage. De plus ces fameuses zones ont eu pour effet de créer un engorgement disproportionné à certains endroits ce qui pourrait être très préjudiciable en cas d’alerte.

Espérons que les services compétents sauront rectifier le tir d’ici la grande échéance et notamment pour la première rencontre de l’Euro à savoir le France-Roumanie qui se tiendra le 10 juin dans l’enceinte de Saint-Denis;

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG