Restez connectés avec nous
Lorient/PSG – Les tops et flops de la défaite surprise face aux Merlus
©Iconsport

Autour du PSG

Lorient/PSG – Les tops et flops de la défaite surprise face aux Merlus

Le Paris Saint-Germain, s’est incliné 3-2 contre le FC Lorient lors de la 22e journée de Ligue 1 jouée ce weekend à 15h (retrouvez le résumé ici). Les Parisiens n’ont jamais vraiment réussi à hausser le rythme de la partie et se sont fait piéger par de valeureux Lorientais. Les Rouge et Bleu calent une nouvelle fois dans une saison qui sera de bout en bout difficile. Voici nos tops et flops parisiens sur ce match.

Les tops –

Neymar.

Comme souvent, il a été le seul a vraiment jouer à son niveau. Il a été percutant, décisif et malgré du déchet, inhérent à son jeu, il a éclairé un secteur offensif bien pâle. Il a eu la possibilité de convertir deux penaltys et comme à son habitude, il n’a pas tremblé. Le regard haut, une course d’élan saccadée pour enfin crucifier le gardien, il n’a pas d’équivalent à l’heure actuelle dans cet exercice. Il devient alors le brésilien le plus prolifique au PSG en Ligue 1 avec 53 buts, devançant la légende Raï de deux unités (51 buts). De plus, le mariage avec le PSG semble se faire, après les heurts, la tentative de séparation, il ne cesse d’envoyer des signaux positifs au club parisien. S’il prolonge, il pourra encore régaler les supporters parisiens quelques années. Quel joueur.

Mauro Icardi.

Il n’a pourtant pas fait un match exceptionnel, mais on a pu apercevoir toutes ses qualités. Quand ses équipiers joueront à l’unisson tous ensemble, il sera là, redoutable. Il est devenu maître dans l’art du placement. Il se faufile et est un vrai poison pour les défenseurs. Sur le deuxième penalty, il sort de nulle part pour récupérer un ballon dans la surface de réparation avant d’être fauché. Plus tard, on le retrouve à la réception d’un centre d’une très belle tête. Il est affûté, il a fait les efforts.

Les flops –

La défaite de trop ?

Comment le PSG pourrait t’il remporter ce championnat. On sent qu’ils peuvent dégoupiller à tout moment et c’est cela qui est inquiétant. 5 défaites en 22 matchs de Ligue 1, c’est du jamais-vu à ce stade de la compétition depuis l’arrivée des Qataris. Certains joueurs ont été trop faibles ce dimanche et l’on se demande bien s’ils vont réussir à enchaîner de grosses prestations abouties. C’est, une année, particulière, certes, mais il y avait la place de mieux faire et les joueurs n’ont pas montré cette envie nécessaire à la réalisation d’une belle prestation. On ne sait pas sur quel pied danser avec ce PSG là.

Le non match de Paredes

Il était attendu après son bon match contre Montpellier. Le moins, que l’on puisse dire, c’est qu’il a raté son match dans les grandes largeurs. Il a joué trop bas (orphelin de Marco Verratti?), ses passes vers l’avant ont été bien trop rares et imprécises. Mais l’élément le plus inquiétant, c’est son binôme avec Danilo Pereira qui n’a pas du tout fonctionné. On regrette vraiment de ne pas avoir un Paredes régulier. Ce genre de prestation peut très clairement faire réfléchir Mauricio Pochettino quant au bienfait de sa présence dans l’entre jeu. Il doit se racheter.

L’axe Kehrer/Danilo très lent

Danilo Pereira et Thilo Kherer se sont illustré par une certaine lenteur dans les courses. On les a vus en difficulté dans la technique et ils sont clairement passés à côté de leur match. Ce n’est pas facile de compenser les absences de Verratti et Marquinhos, mais au PSG les remplaçants se doivent de hausser leur niveau de jeu. Ce soir, ils ont été en difficulté face à la fraîcheur bretonne. Ce qui est dur, c’est qu’en défense, Marquinhos n’a pas vraiment de remplaçant et au milieu, on le répète tout le temps, sans Verratti, ce n’est pas la même chose. Le petit hibou est exceptionnel et il ne faudrait pas l’oublier.

Angel Di Maria

Il traîne sa peine depuis le début de la saison. Il vit un vrai trou d’air et il ne semble pas prêt de s’en remettre. Quand il joue comme dimanche après-midi, il est trop prévisible. De plus, il ne fait plus de différences. Mais l’élément le plus important, c’est son obstination à ne jamais décaler Alessandro Florenzi. Di Maria repique dans l’axe, la plupart du temps a perdu le ballon. Ses rares tentatives n’ont rien donné. Il serait temps qu’il se remette d’aplomb surtout qu’il est constamment sur le terrain. Comme souvent, il n’a pas assez de concurrence pour se révolter, ou bien son corps commence à tirer, lui qui n’est plus tout jeune. On espère qu’il se réveillera le jour J, car si le grand Di Maria est indispensable, celui de dimanche n’a clairement pas le niveau.

Retrouvez ici notre Podcast « Lorient/PSG (3-2) : Accident ou un problème plus profond ? »

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG