Restez connectés avec nous
L'UEFA évoque une possible "taxe de luxe" pour améliorer le Fair-Play Financier
©IconSport

Autour du PSG

L’UEFA évoque une possible « taxe de luxe » pour améliorer le Fair-Play Financier

Aleksander Ceferin, président de l’UEFA 2016, a accordé une interview au journal The Guardian à propos de la crise qu’affronte le football à cause de l’épidémie du coronavirus. L’occasion pour le dirigeant slovène d’évoquer son avis sur l’espoir de certain d’un changement durable dans le football. Lui ne croit pas à une différence majeure sur le long terme, même s’il compte améliorer encore le Fair-Play Financier. Pour cela, il mentionne notamment une possible « taxe de luxe ».

« Le football va changer pour toujours ?

Je ne crois pas que quoique ce soit va changer pour toujours. C’est une nouvelle expérience et quand on se débarrassera de ce virus les choses reviendront à la normale. Le football n’a pas changé après les Guerres Mondiales, et il ne changera pas à cause d’un virus non plus. (…)

« Cela n’arrivera pas bientôt mais nous pensons à une amélioration du FPF. »

Le futur du Fair-Play Financier 

Si les clubs ne suivent pas les règles, ils seront toujours sanctionnés. Mais il est évident que nous pensons à comment nous pouvons améliorer nos règles et, si nécessaire, les adapter. Cela n’arrivera pas bientôt mais nous pensons à une amélioration du FPF, en le modernisant et en faisant quelque chose pour qu’il permette plus de concurrence. Nous envisageons aussi une sorte de ‘taxe de luxe’, si c’est possible. Il y a beaucoup d’idées, mais durant ces temps difficiles nous avons arrêté de penser à propos des changements et du futur. Il faut remettre le train sur les rails et nous en sommes proches. Quand les choses sont calmées, nous reviendrons à ce que nous faisions. »

Malheureusement pour ceux qui espèrent un changement profond dans les mentalités et façons de faire, on peut penser que Ceferin a raison. Cette crise a un énorme impact sur le football aujourd’hui et modifiera peut-être quelques habitudes. Mais il ne faut pas s’attendre à voir les grandes dépenses et salaires disparaître. Surtout que le football n’a pas explosé tout seul à cause de son système. La crise vient d’un fait extérieur et touche tous les secteurs, peu importe le fonctionnement. Il n’y a pas une raison pour tout changer. Les revenus reviendront dans le football, et avec la capacité à investir.

Même si le Fair-Play Financier existe et s’améliorer, le système des transferts ne va pas radicalement changer. Les instances peuvent seulement tenter de garder de la concurrence et s’assurer que l’argent ne fait pas tout. Mais ceux qui gagnent sont récompensés et peuvent ensuite dépenser, ce sera dur à changer. On attend tout de même d’en savoir plus sur cette « taxe de luxe », car Ceferin n’en dit pas plus pour le moment. On peut se demander comment elle pourrait fonctionner et si ce serait forcément une bonne idée. Il faudra patienter pour cela. La priorité aujourd’hui est de relancer le football tout en faisant attention à la santé de chacun.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG