Restez connectés avec nous
PSG/Metz - Les tops et flops d'une victoire arrachée dans les dernières minutes
©Iconsport

Autour du PSG

PSG/Metz – Les tops et flops d’une victoire arrachée dans les dernières minutes

Pour son 3e match de Ligue 1 de la saison 2020/2021, le Paris Saint-Germain s’est enfin imposé. C’était sur sa pelouse mercredi soir au Parc des Princes contre le FC Metz sur le score de 1-0 (retrouvez le résumé ici) en match en retard de la 1ere journée de Ligue 1. En manque d’efficacité pendant presque toute la rencontre, les Parisiens ont finalement retrouvé le chemin des filets en fin de rencontre quand ils étaient à 9 contre 11.

Les tops –

Angel Di Maria :

Il n’a pas marqué sur ses occasions, certes. Mais l’Argentin a surtout créée beaucoup de situations dangereuses en servant ses coéquipiers. Il était attendu sur ce match comme le leader de l’attaque et a très bien rempli son rôle. Cela sans jamais oublier de défendre. Et ce n’est pas un hasard si l’ouverture du score vient d’un superbe contrôle et d’un centre de sa part. Cela alors qu’il est revenu à l’entraînement collectif en fin de semaine dernière après avoir eu le coronavirus. El Fideo impressionne.

Ander Herrera et Idrissa Gueye :

Moins « impressionnants » que l’Argentin, ils ont tout de même eu un rôle essentiel dans ce match avec un énorme travail à la récupération et beaucoup de disponibilités dans le jeu. Herrera a eu de belles inspirations pour créer des occasions, alors que Gueye a surtout été bon pour faire circuler la balle. Sans oublier de se projeter quelques fois. N’oublions pas qu’ils ont joué leur 3e match de suite depuis jeudi dernier. C’est bien de les revoir revenir en forme, même s’il y a maintenant y avoir de la fatigue.

L’état d’esprit :

Le PSG a un meilleur effectif que le reste de la Ligue 1, certes. Mais les joueurs parisiens ressentent aussi la fatigue physique et mentale. Il y en a forcément alors qu’ils ont perdu la finale de la Ligue des Champions 2019-2020 il y a moins d’un mois, qu’il y a eu des cas positifs au coronavirus dans l’effectif et qu’ils ont perdu les deux premiers matchs de Ligue 1 de façon frustrante. Là, en voyant les occasions ne pas rentrer, un rouge sévère pour Abdou Diallo (défenseur de 24 ans) et la blessure de Juan Bernat (arrière gauche de 27 ans), ils auraient pu craquer. Mais les Parisiens, à 9 contre 11, ont tout donné jusqu’au bout en continuant à jouer et ont finalement su s’imposer. Ce n’est pas rien.

Les flops –

L’efficacité a duré longtemps :

On sait que le jeu est pointé du doigt par certains et tout n’est pas parfait, mais le constat hier était encore que le PSG ne réussissait plus à finir ses occasions. En partie à cause du gardien adverse, mais aussi à cause derniers gestes un peu ratés. De quoi être très frustré et risquer d’encore louper la victoire. C’est un point important qu’il faut réussir à gommer. Le fait d’avoir marqué et gagné pourrait servir de déclic. On l’espère.

Le carton rouge de Diallo : 

Outre le fait que la Ligue 1 nous a encore offert un moment d’arbitrage litigieux, ce rouge implique une suspension de Diallo. Ce ne devrait être qu’un match d’absence, mais avec les suspensions et les blessures, les options manquent vite.

La blessure de Bernat :

C’est forcément le gros point noir de la soirée. L’arrière gauche de 27 ans qui s’est imposé comme le titulaire des grands soirs au PSG est sorti avec une blessure au genou. Souffrant d’une rupture du ligament interne du genou, il sera absent plusieurs mois. Cela alors que Layvin Kurzawa (28 ans) est suspendu pour 6 matchs. Peut-être que le PSG va être amené à recruter à ce poste, même si Mitchel Bakker (20 ans) mérite d’avoir sa chance sur certains matchs.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG