Restez connectés avec nous
PSG/Nîmes - Vu du Parc : un joli retour et des messages pour Neymar

Autour du PSG

PSG/Nîmes – Vu du Parc : un joli retour et des messages pour Neymar

Dimanche dernier, le Paris Saint-Germain recevait le Nîmes Olympique au Parc des Princes pour le compte de la 1ere journée de Ligue 1 2019-2020. Une rencontre qui s’est terminée avec une victoire sérieuse 3-0 et à laquelle nous avons assisté depuis les tribunes. Nous vous invitons à revivre avec des détails qui ont pu échapper à la télévision.

On a pu remarquer à notre arrivée aux abords du Parc à environ 19h30 qu’il y a plus de choix qu’avant pour se nourrir. Cela grâce à plusieurs Food Trucks juste en face des contrôles. L’avantage étant d’avoir plus de possibilités, une certaine ambiance avec le monde attiré. Par contre, il était un peu plus compliqué de se déplacer. Rien de très grave cependant. Le plus important était surtout de retrouver la tribune et de voir que le Collectif Ultras Paris était déjà plutôt présent à 20h. Même si ce sont les supporters nîmois qui ont chanté en premier. Chose presque « logique », puisque ce sont les gardiens nîmois qui sont venus en premier sur la pelouse. Cela avec les habituels sifflets du Parc pour l’adversaire.

Un échauffement chaleureux.

Les gardiens parisiens ont suivi peu après, accueillis par de nombreux applaudissements. Alphonse Areola, Marcin Bulka et Garissone Innocent ont pris le temps de saluer les supporters. L’équipe est arrivée ensuite en marchant pour présenter le Trophée des Champions, porté par le capitaine Thiago Silva. De quoi avoir une mini-célébration, plutôt sobre mais tout de même chaleureuse.

Le CUP en Tribune Auteuil peu avant le coup d’envoi.

Les joueurs ont ensuite commencé l’échauffement habituel, non sans avoir aussi salué les supporters. Marquinhos, Thiago Silva et Edinson Cavani notamment. C’est le moment qui a été choisi par le CUP pour commencer à lancer les chants. De quoi avoir une belle ambiance durant l’échauffement. Durant lequel on a trouvé Kylian Mbappé un peu plus sérieux que l’an dernier, sans être un exemple non plus. Là, Cavani reste le modèle. Thiago Silva ne se ménage pas non plus et semblait même fatigué à fin de l’échauffement. Le Brésilien avait l’avoir d’avoir une petite gêne à la cuisse. On a aussi beaucoup aperçu Marquinhos en train de parler à ses coéquipiers pour des consignes ou encouragements. Comme cela a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, plusieurs banderoles (à retrouver en fin d’article) ont été déployées à l’encontre Neymar durant l’échauffement et la rencontre.

Mbappé et Cavani vainqueurs du scandomètre.

Après l’habituel exercice de frappes pour conclure, avec de belles parades d’Innocent, est venu le moment de l’annonce des compositions d’équipes. On a ainsi les nouvelles vidéos diffusées sur les écrans pour présenter ce moment. Rien d’affreux ni de transcendant. Même si certains ont grincé des dents en voyant Neymar sur certaines images. L’essentiel étant l’annonce des compositions avec le scandomètre (mesure de la force avec laquelle le Parc scande les noms). Marco Verratti est 3e, derrière Mbappé et Cavani. Le coach Thomas Tuchel a été applaudi est les remplaçants annoncés plus calmement. Juste avant le coup d’envoi, Mbappé a salué la Tribune Paris, qui était juste à côté de lui. Une attention appréciable. Par contre, il n’y a finalement pas eu de présentation des recrues, contrairement à ce qui avait été annoncé dans le programme partagé par le PSG.

La rencontre s’est ensuite déroulée dans une bonne ambiance, sans que ce soit fantastique. Le Parc réagissait très bien aux occasions, mais les tribunes Paris et Borelli ont été un peu passives au niveau des chants. Le fait qu’il n’y ait pas beaucoup d’action se terminant par une frappe n’a pas aidé à emballer le stade.

Un penalty venu de nulle part, Mbappé agacé par Draxler.

Vu du Parc Nimes cavani

Après avoir célébré avec ses coéquipiers, Cavani a pris le temps de fêter le but avec le Parc des Princes (il harangue ensuite les tribunes).

Lequel a été très surpris au moment où l’arbitre a arrêté le jeu pour aller voir la vidéo. Il était clair que tout le monde était un peu un peu perdu. Même s’il y a vite eu des soupçons autour du corner tiré peu avant par le PSG. L’obtention du penalty a tout cas amené une vague d’acclamation et le tir de Cavani poussé par tout le stade. L’Uruguayen a d’ailleurs bien pris le temps de célébrer son premier but de la saison.

Il y a eu aussi dans cette période des messages envoyés à Neymar, dont le chant « Neymar, hijo de puta » sur le rythme de « Allez Paris Saint-Germain ». Par contre, la fin de la mi-temps a été relativement calme, à part la reprise de Pablo Sarabia joliment repoussée par Bernardoni. Le PSG avait du mal à créer des occasions dangereuses face aux Nîmois très défensifs. De quoi voir Mbappé s’agacer à la 38e minute quand Julian Draxler a perdu une balle sur une action qui semblait bien partie. On est ensuite arrivé à une mi-temps bien applaudie.

Des buts bien fêtés.

Et la seconde période a commencé comme la première s’était terminé : Mbappé a montré de l’agacement face à une décision de Draxler, qui ne lui a pas fait une passe dans la profondeur et a préféré jouer au milieu. Ce qui n’empêche pas l’attaquant français de marquer quelques minutes plus tard sur la remise de Juan Bernat. Le Collectif Ultras Paris a alors scandé le nom de Mbappé (nous n’avons pas vu s’il avait réagi).

Peu après, il était intéressant de voir Thiago Silva parler avec une certaine autorité à Thilo Kehrer après une hésitation sur une touche. Puis Pablo Sarabia a laissé sa place à Angel Di Maria sous des applaudissements. L’Argentin a eu le droit à un accueil avec un court chant du CUP. Peu après, il a inscrit le but du 3-0 et a encore eu le plaisir d’entendre son nom être scandé. Il a pris deux fois le temps de saluer la Tribune Auteuil.

Thiago Silva ovationné, des sifflets après le match.

Célébration devant la Tribune Auteuil du second but.

Malheureusement, il y a aussi eu une mauvaise nouvelle avec la blessure de Thilo Kehrer. Laquelle a perturbé les changements parisiens. Leandro Paredes était prêt, il est reparti courir un peu et c’est Thomas Meunier qui est entré, avec des applaudissements. Paredes a finalement remplacé Thiago Silva, sorti sous une très belle ovation et en applaudissant le stade. Le CUP a enchaîné en faisant se lever les supporters du Parc, sans que ce soit un énorme succès car tout le monde a vite été assis de nouveau. Le chant « Tous ensemble on chantera » a lui été bien accompagné. Enfin, le CUP a lancé un moment pour Leonardo à la 89e minute. Le nom du directeur sportif passé par Paris de 2011 à 2013 et revenu en juin dernier a été scandé plusieurs fois. De quoi finir ce match sur une belle note.

Par contre, dans l’après-match, il y a eu un petit moment de mécontentement. Les joueurs du PSG ne sont pas allés vers les tribunes, ce qu’ils font souvent pourtant, et ont seulement applaudi depuis le milieu de terrain. Une attitude sifflée, notamment par le CUP.

Les banderoles et le chant :

Publicités

Vidéos Football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG