Restez connectés avec nous
Riolo ne "comprend plus Tuchel", mais critique aussi l'effectif "capricieux" du PSG

Autour du PSG

Riolo ne “comprend plus Tuchel”, mais critique aussi l’effectif “capricieux” du PSG

Daniel Riolo, journaliste de RMC Sport, était au micro du média sportif afin de donner son avis autour de la petite polémique qui entoure Thomas Tuchel, entraîneur du Paris Saint-Germain, depuis samedi dernier. Le coach allemand a décidé de mettre Marquinhos (défenseur de 26 ans) au milieu de terrain et Danilo Pereira (milieu de 29 ans) en défense contre Dijon (4-0, 8e journée de Ligue 1). Puis il a expliqué que c’est parce que le Brésilien peut aider “tout le monde” à ce poste, qu’il est excellent dans le contre-pressing et qu’il marque des buts. L’éditorialiste s’est montré très mitigé, même s’il accorde quelques points à l’Allemand.

Riolo “L’inversion qu’il fait ressemble à un message envoyé à Leonardo.”

“J’écoute ce que dit Tuchel, il a donné des explications. C’est vrai que Marquinhos, puisqu’il est au PSG, a marqué deux ou trois fois plus de buts que celui que certains considèrent comme le meilleur milieu de terrain du monde mais qui ne fait jamais une passe décisive et ne marque jamais un but (il parle de Verratti, ndlr). Mais ça reste très étonnant.

On pensait que Marquinhos et Kimpembe ça allait être la charnière centrale titulaire du PSG, que Danilo était venu pour jouer 6. L’inversion qu’il fait ressemble à un message envoyé à Leonardo : ‘J’aime pas le n°6 que tu m’as pris, je vais le mettre derrière et je vais mettre Marquinhos au milieu de terrain’. Moi je ne comprends plus cette situation, je ne comprends pas ce que fait Tuchel, ce qu’il ne fait pas, s’il veut jouer à trois au milieu.

Riolo “je constate que tous les entraîneurs depuis Blanc ne se sont pas imposés face à cet effectif de capricieux.”

Thomas Tuchel est en bout de piste au PSG. Mais on ne peut pas dire qu’il lâche, il a forcément un côté compétiteur et il voudra des résultats ne serait-ce que pour se vendre après. Il ne va pas se laisser périr. Mais il y a une limite à la critique de Tuchel, je constate que tous les entraîneurs depuis Blanc ne se sont pas imposés face à cet effectif de capricieux.”

On peut en effet écouter les arguments de Tuchel, avec Marquinhos qui est très bon pour gérer le contre-pressing avec son positionnement et son énergie. Il sait en plus défendre bas quand il le faut et il a l’aisance technique pour participer au jeu. Cependant, il lui manque quelques habitudes et il commet aussi par moments de grosses erreurs. Quant à ses buts, il ne faudrait pas oublier qu’une grande partie a été inscrite sur des coups de pied arrêtés. Son poste n’y est donc pour rien. D’ailleurs, pour répondre à Riolo : Verratti cumule 61 buts ou passes décisives depuis qu’il est au PSG, Marquinhos 33. On sait qu’il n’aime pas l’Italien et l’exagération est permise, mais il est clairement allé trop loin. Comme souvent à propos de Verratti.

Pour revenir à Tuchel, on peut envisager que sur certains matchs il apprécie d’avoir Marquinhos au milieu. Mais le Brésilien reste un spécialiste en défense centrale, tout comme Danilo est plus à l’aise au milieu. Il peut dépanner en défense, mais il a peu d’expérience. Plutôt que de pousser des joueurs à se transformer, il semblerait plus simple de travailler quelques détails. Comme le contre-pressing avec la sentinelle portugaise.

Accordons-lui tout de même qu’en effet, personne n’a su avoir un PSG tout à fait régulier ces dernières années. Il peut manquer un peu de solidarité, y avoir trop d’absents, ou le sentiment que les joueurs ne veulent pas tout à fait mettre à exécution les consignes du coach. Mais c’est tout de même plus simple avec le bon discours, et Tuchel a l’air de se perdre un peu dernièrement.

Retrouvez ci-dessous notre dernier podcast : PSG/Dijon, Tuchel, la place de Marquinhos et Istanbul/PSG.

Retrouvez ci-dessous notre interview avec Youri Djorkaeff :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG