Restez connectés avec nous
Callegari explique son profil, évoque ses modèles et ce qu'il doit faire pour s'imposer

Club

Callegari explique son profil, évoque ses modèles et ce qu’il doit faire pour s’imposer

Lorenzo Callegari, milieu de 19 ans du Paris Saint-Germain, s’est longuement confié auprès de Goal. Le Titi parisien, qui a failli être prêté pour la seconde partie de saison, évoque notamment son style de jeu, les ressemblances avec certains joueurs du PSG et l’axe de progression qu’il doit suivre.

« Mon profil ? Je dirai que j’ai une belle qualité de passe. J’ai un petit gabarit pas très rapide mais je suis assez trapu donc je ne suis pas frêle. J’arrive à tenir la baraque dans le jeu. Mon axe de progression reste défensif. Je dois faire plus d’efforts et travailler plus pour l’équipe et récupérer plus de ballons. Il y en a d’autres mais l’axe principal que je dois travailler pour passer le cap, c’est défensivement.

Du même style technique que Verratti ? Je ne pense pas. Il n’y a qu’un seul Marco Verratti dans le monde. C’est un joueur que j’admire beaucoup, j’essaye de m’inspirer de lui mais Marco Verratti reste Marco verratti. Moi, je suis comme je suis. Je ne pense pas que je puisse être comparé à lui.

Les différences entre Verratti et moi ? À son poste ils ne sont pas beaucoup à faire ce qu’il est capable de faire. Il prend beaucoup de risques dans son jeu. Je peux le faire, mais lui il le fait et il réussit. Sa grosse qualité c’est de tenter des choses. Je suis à un poste où je peux moins tenter. Si malheureusement je perds le ballon, c’est un peu plus compliqué.

Quelle qualité j’aimerais prendre à Thiago Motta ? Je regarde un peu tout et n’importe quoi, en dehors comme sur le terrain. Il dégage une certaine sérénité qui est parfois déconcertante. Il n’est plus tout jeune et il a une expérience dans le monde du football. J’aimerai bien non pas lui ressembler mais faire ce qu’il fait et, en travaillant, me rapprocher d’un profil comme le sien.

Rabiot ou Nkunku, des modèles pour tous les jeunes parisiens ?  Oui, Christopher et Adrien sont des exemples pour tout le monde. Ils sont passés par le centre de formation, ils ont travaillé et méritent amplement d’être là où ils sont. Ils ont réussi à être performants dans une grande équipe du PSG.

« Si le travail est bien effectué, il y aura un résultat tôt ou tard »

Ce que leur réussite a changé ? On est en train de se rendre compte qu’il y a des jeunes qui arrivent à faire leur trou petit à petit malgré la grosse concurrence. Mentalement, ça nous donne envie de travailler pour avoir un jour ce que eux ont réussi à avoir. Je le dis encore, ça va passer par le travail et le respect de tout le monde ici. Si le travail est bien effectué, il y aura un résultat tôt ou tard.

Comment Emery m’aide à progresser ? Dès qu’il y a quelque chose qui ne va pas, il va le dire tout de suite. Unai Emery insiste beaucoup sur les petits détails qui font la différence quand on arrive au très haut niveau. »

Un énorme potentiel qui doit garder la bonne mentalité et qui a ce qu’il faut à Paris pour réussir.

Il est plaisant de voir à quel point Callegari semble être réaliste et garde les pieds sur terre. Après ses matchs amicaux très réussis l’été dernier, beaucoup de supporters, ainsi que certains « spécialistes), le voyaient déjà s’imposer dans l’effectif professionnel cette saison. Des éloges et commentaires qui peuvent vite monter à la tête. De quoi demander plus de temps de jeu et un départ si cela n’est pas donné.

Mais malgré un épisode un peu compliqué autour de son prêt au Genoa qui a été avorté (son père s’est alors beaucoup plaint dans la presse et son agent a dû mettre les choses au clair), Callegari sait rester discret et patient. S’il continue ainsi, compte tenu des qualités qu’il a déjà montrées, il aura sans doute sa chance avec les professionnels.

En tout cas, il est bien entouré dans l’effectif pour progresser. Il y a de très grands joueurs confirmés, qui sont des professionnels habitués au haut niveau et qui peuvent servir d’exemple. Avec aussi de jeunes talents qui pourront le conseiller sur la façon de gérer son eclosion. Par contre, on sait aussi l’importance de l’entourage hors du club. Son père n’a pas vraiment été la dernière fois. Il faudra avoir les bons conseils et les réactions adéquates à sa progression.

Publicités

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club