Restez connectés avec nous
Damien Degorre place Emery en grand coupable de remontada et défend L'Equipe

Club

Damien Degorre place Emery en grand coupable de remontada et défend L’Equipe

On se souviendra pour l’éternité du 8e de finale retour de Ligue des Champions qui s’est déroulé le 8 mars au Camp Nou. Ce soir là, le Paris Saint-Germain affrontait le FC Barcelone fort d’un avantage acquis à l’aller sur un score de 4-0. Malheureusement tout le monde sait que l’histoire s’est montré cruelle et les joueurs d’Unai Emery ont été humiliés 6-1. Aujourd’hui Damien Degorre, journaliste pour L’Equipe, qui a été critiqué pour ses articles avant le match retour (qui annonçait une possible remontée du Barça) revient sur cet épisode fâcheux en pointant du doigt le management d’Emery :

« C’est Unai Emery qui a insinué le doute dans les cerveaux des parisiens sur la possibilité d’une remontada. Ça m’a fait marrer qu’on dise sur les réseaux sociaux que c’était la faute de certains médias, de L’Equipe en particulier parce qu’on avait fait des unes sur Barcelone. Peut-être qu’on avait vu juste avant tout le monde en disant qu’il fallait faire attention et que cela aurait pu se produire.

Nous n’avons pas insinué le doute, il se trouve qu’Unai Emery a pu insinuer le doute juste après la victoire du 4-0 au match aller. Après sa conférence d’après-match, il revient dans le vestiaire. Il le retrouve tout à sa joie, super content, tout le monde rigolait, faisait des selfies. Il dit ‘arrêtez, ne soyez pas comme ça. Je sais comment ça se passe à Barcelone. On peut encore en prendre 4 ou plus. On n’est pas qualifiés’.

On peut lui reconnaître le mérite de dire que la qualification n’était pas acquise. Ce n’était peut-être pas le moment de le faire, peut-être pas le moment de casser une joie qui s’exprimait à son zénith.

Le second acte, lors de la séance d’entraînement de l’avant-veille du match retour, il procède à une mise en place de l’équipe est jouerait à Barcelone. Toutes ses consignes incitent ses joueurs à jouer vraiment bas, y compris les ailiers Lucas et Draxler. Il y a une scène où il pourrit Draxler qui avait oublié de défendre.

On a dit à juste titre qu’Emery avait demandé à ses joueurs de ne pas trop reculer, de presser moins haut mais de ne pas défendre dans leurs 20 mètres. On a beaucoup fait le

Damien Degorre place Emery en grand coupable de remontada et défend L'Equipe

Emery aurait dû mieux faire, L’Equipe pouvait faire autrement.

procès de Thiago Silva. Mais ce n’est pas le seul responsable. A travers les exercices précédant le match au Camp Nou, il les a conditionné à jouer bas. »

Emery fait bien sûr partie des responsables, mais L’Equipe aurait pu soutenir un peu plus le PSG.

Dans un premier temps, il faut être clair, Emery a forcément une responsabilité dans cette défaite et le nier serait malhonnête. Très vite dans la rencontre les Parisiens ont manifestés beaucoup de fébrilité et il semble évident qu’ils étaient en plein doute. Si l’on peut comprendre que le Basque ait voulu préserver le groupe de tout excès de confiance, il a sûrement un peu trop axé sa communication autour du fait que les Blaugranas étaient capables de l’exploit.

Cependant il est important de souligner que L’Equipe a contribué à installer un climat de défiance autour des Parisiens notamment avec ses Unes ciblées sur la potentielle remontada barcelonaise. A aucun moment on a senti un engouement populaire autour du PSG, mais pour les plus anciens supporters parisiens, force est de constater que cela devient une habitude. Dès lors, le parti pris du journaliste est assez évident, non le média sportif n’a en aucun cas influé sur la préparation mentale des joueurs d’Emery, et ce dernier est responsable de la faillite collective qui a suivie.

Enfin, il y a quand même quelque chose d’assez étonnant dans la façon dont Degorre décrit les différentes scènes du vestiaire. Il semblerait qu’il était présent tant les situations sont ponctuées de détails, et on peut se demander s’il y a de l’extrapolation, ou si tout simplement on l’a renseigné en interne.

Paris et le quotidien sportif, une histoire remplie de querelles.

Entre le PSG et L’Equipe c’est un peu “je t’aime, moi non plus”, le média sportif a besoin du club francilien car il booste ses ventes, mais la réciproque n’est pas valable. Le président Nasser Al-Khelaïfi a clairement boycotté L’Equipe récemment en zone mixte, il y a également eu l’affaire Matuidi et Verratti, et des communiqués officiels du club qui ont suivis, avec finalement des excuses présentées par le journal.

Savoir le faux du vrai dans tout ça n’est finalement pas bien intéressant. Ce qu’il faut espérer c’est que les dirigeants parisiens ainsi que le staff technique et les joueurs auront appris de cette malheureuse expérience et qu’ils sauront rebondir dès la saison prochaine.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club