Adversaires

Grougi : « Serrer la main à Beckham, c’est grandiose »

Publie le 23/05/2013 a 10:55



  • Samedi dernier, David Beckham a vécu une soirée très particulière, lui qui disputait le dernier match de sa carrière professionnelle. Mais du côté de Brest, son dernier adversaire officiel, l’émotion était également présente, comme l’a raconté Bruno Grougi, le capitaine de l’équipe bretonne.

    « Un souvenir particulier, celui d’avoir assisté sans doute au dernier match de David Beckham, qui reste pour moi une légende. Samedi, j’ai vécu un moment spécial, que je ne suis pas prêt d’oublier. Quand j’ai su que ce serait lui le capitaine du PSG pour ce match, j’étais aux anges ! Après, ça m’a fait bizarre. On s’est retrouvés dans le bureau des arbitres pour signer la feuille de match et même lui n’était pas forcément à l’aise dans ce rôle. Il était presque gêné. C’était un moment presque intimidant pour moi aussi. Quand on serre la main à un tel joueur, franchement, c’est grandiose. Je pense que je garderai davantage cette parenthèse en souvenir, plutôt que le résultat. Pour moi, c’était vraiment extraordinaire. Je me dis que j’ai fait le dernier toss avec David Beckham. Il a une qualité de passe, une vista, réellement impressionnante. Après, pour moi, c’est difficile de juger sa performance car moi aussi j’étais dans mon match (sourire). Mais rien que sa vision est…Il y a certains moments, par exemple, j’étais au pressing, je pensais qu’il n’allait pas s’en sortir, mais il y arrivait par sa technique. C’est là-dessus que je peux le juger car sinon, sans être méchant, il ne va pas beaucoup plus vite que moi (sourire) », a confié au 10 Sport le milieu de terrain brestois, tireur de coups francs et sûrement admiratif du coup de patte de Beckham dans cet exercice.

    Publie le 23/05/2013 a 10:55

    Grougi : « Serrer la main à Beckham, c’est grandiose »

    Samedi dernier, David Beckham a vécu une soirée très particulière, lui qui disputait le dernier match de sa carrière professionnelle. Mais du côté de Brest, son dernier adversaire officiel, l’émotion était également présente, comme l’a raconté Bruno Grougi, le capitaine de l’équipe bretonne.

    « Un souvenir particulier, celui d’avoir assisté sans doute au dernier match de David Beckham, qui reste pour moi une légende. Samedi, j’ai vécu un moment spécial, que je ne suis pas prêt d’oublier. Quand j’ai su que ce serait lui le capitaine du PSG pour ce match, j’étais aux anges ! Après, ça m’a fait bizarre. On s’est retrouvés dans le bureau des arbitres pour signer la feuille de match et même lui n’était pas forcément à l’aise dans ce rôle. Il était presque gêné. C’était un moment presque intimidant pour moi aussi. Quand on serre la main à un tel joueur, franchement, c’est grandiose. Je pense que je garderai davantage cette parenthèse en souvenir, plutôt que le résultat. Pour moi, c’était vraiment extraordinaire. Je me dis que j’ai fait le dernier toss avec David Beckham. Il a une qualité de passe, une vista, réellement impressionnante. Après, pour moi, c’est difficile de juger sa performance car moi aussi j’étais dans mon match (sourire). Mais rien que sa vision est…Il y a certains moments, par exemple, j’étais au pressing, je pensais qu’il n’allait pas s’en sortir, mais il y arrivait par sa technique. C’est là-dessus que je peux le juger car sinon, sans être méchant, il ne va pas beaucoup plus vite que moi (sourire) », a confié au 10 Sport le milieu de terrain brestois, tireur de coups francs et sûrement admiratif du coup de patte de Beckham dans cet exercice.




  • Tags de l'article : , ,
    Articles lies a ce sujet
    Espace communautaire
    Dernieres news

    Suivez-nous sur les reseaux



    Live football scores . Current table, fixtures & results.

    L'actualité européenne

    Gameiro "Ce qu'il manque au PSG ? Je ne sais pas....un peu de chance. Avec un peu plus d'expérience"

    Gameiro « Ce qu’il manque au PSG ? Je ne sais pas….un peu de chance. Avec un peu plus d’expérience »

    Adversaires

    Kévin Gameiro, attaquant de 29 ans de l’Atlético de Madrid et de l’Equipe de France, a ...

    Les dernières activités

    Fermer
    Activité récente
    Flavien Casinia publié un new post."CDF : Un tifo exceptionnel prévu par les supporters de l'US Avranches"
    6 hours ago
    Flavien Casinia mis à jour un post"Coupe de la Ligue: Quillot « il n’y avait aucune autre date disponible »"
    1 day ago

    Actualité Féminine

    Féminines - Patrice Lair "On va tout faire pour redonner une belle image du club"

    Féminines – Patrice Lair « On va tout faire pour redonner une belle image du club »

    Actu Féminin

    Ce jeudi 19h en quart de finale aller de Ligue des Champions, l’équipe féminine du Paris ...

    Vidéos PSG

    Grougi : « Serrer la main à Beckham, c’est grandiose »

    <Adversaires , Club , Interviews , Ligue 1

    Samedi dernier, David Beckham a vécu une soirée très particulière, lui qui disputait le dernier match de sa carrière professionnelle. Mais du côté de Brest, son dernier adversaire officiel, l’émotion était également présente, comme l’a raconté Bruno Grougi, le capitaine de l’équipe bretonne.

    « Un souvenir particulier, celui d’avoir assisté sans doute au dernier match de David Beckham, qui reste pour moi une légende. Samedi, j’ai vécu un moment spécial, que je ne suis pas prêt d’oublier. Quand j’ai su que ce serait lui le capitaine du PSG pour ce match, j’étais aux anges ! Après, ça m’a fait bizarre. On s’est retrouvés dans le bureau des arbitres pour signer la feuille de match et même lui n’était pas forcément à l’aise dans ce rôle. Il était presque gêné. C’était un moment presque intimidant pour moi aussi. Quand on serre la main à un tel joueur, franchement, c’est grandiose. Je pense que je garderai davantage cette parenthèse en souvenir, plutôt que le résultat. Pour moi, c’était vraiment extraordinaire. Je me dis que j’ai fait le dernier toss avec David Beckham. Il a une qualité de passe, une vista, réellement impressionnante. Après, pour moi, c’est difficile de juger sa performance car moi aussi j’étais dans mon match (sourire). Mais rien que sa vision est…Il y a certains moments, par exemple, j’étais au pressing, je pensais qu’il n’allait pas s’en sortir, mais il y arrivait par sa technique. C’est là-dessus que je peux le juger car sinon, sans être méchant, il ne va pas beaucoup plus vite que moi (sourire) », a confié au 10 Sport le milieu de terrain brestois, tireur de coups francs et sûrement admiratif du coup de patte de Beckham dans cet exercice.

    By
    @
    OTER ?>