Restez connectés avec nous

Club

Le PSG avale Evian cul-sec !

Le PSG a certainement réalisé son match le plus abouti de la saison ce samedi, en disposant de l’ETG (4-0). Le club de la capitale remonte provisoirement à la deuxième place de la Ligue 1, à deux points du leader lyonnais.

Pour la réception des Hauts-Savoyards, Carlo Ancelotti conservait le schéma tactique en 4-4-2, utilisé mardi dernier face à Porto. Une fois de plus, Alex était préféré à Sakho pour former la charnière centrale avec Thiago Silva. Jallet prenait la place de Van der Wiel dans le couloir droit , tandis que Thiago Motta remplaçait Matuidi (suspendu) devant la défense. Offensivement, Javier Pastore était reconduit sur le flanc gauche. Avec une défense à cinq, Evian entamait la rencontre de manière très repliée. Thiago Motta servait Ibrahimovic dans le dos de la défense. Le géant scandinave reprenait le cuir en l’air, de l’extérieur du pied droit, mais ne trouvait pas le cadre (7e). L’ancien Milanais se mettait à nouveau en évidence. Bien placé au second poteau, Zlatan reprenait de la tête un centre de Pastore, mais Laquait repoussait le ballon du pied (8e). Les Rouge et Bleu dominaient outrageusement la partie. Maxwell débordait dans son couloir gauche. En embuscade aux six mètres, Ibra effleurait la sphère et butait encore sur Laquait (14e). Dans la surface, Maxwell glissait le ballon à Ibrahimovic. Le Suédois décidait de reprendre de volée du plat du pied droit au premier poteau, plutôt que de mettre la tête. Malheureusement, il n’accrochait pas le cadre (20e).

Le natif de Malmö finissait par trouver la faille. Après un une-deux avec Pastore, Jallet se présentait sur le côté droit de la surface savoyarde, puis centrait. Ibrahimovic se jetait pour marquer du pied gauche (1-0, 28e). Lavezzi ne tardait pas à doubler la mise et inscrire le 3 000e but de l’histoire du PSG. Ménez alertait Zlatan dans la profondeur. Dos au but, le Scandinave remisait de la poitrine pour « El Pocho », qui  se décalait pour frapper du droit. Le ballon touchait le poteau gauche avant de rentrer dans le but (2-0, 31e). Ménez, Lavezzi et Pastore combinaient en une touche de balle. L’ancien joueur de Naples smashait une tête à bout portant, que Laquait boxait en corner (39e). Ménez se trouvait à la réception d’un centre de Jallet. Le numéro 7 reprenait de volée du plat du pied droit mais le ballon passait à côté du but (42e). Suite à une faute sur Lavezzi, l’arbitre laissait l’avantage. Maxwell tentait sa chance mais voyait sa frappe terminer dans le petit filet extérieur hauts-Savoyard (45e+1).

Paris en démonstration

Pendant la pause, Carlo Ancelotti n’opérait pas de changement. Sur un corner, Khlifa était trouvé au second poteau, mais sa demi-volée en déséquilibre se trouvait déviée par la défense parisienne (49e). Positionnés plus haut, les visiteurs prenaient plus de risques que lors des 45 premières minutes. Sur un coup-franc botté par Maxwell, Alex décochait une tête, sans parvenir à trouver le cadre (56e). Aux 25 mètres, Sorlin tentait une frappe enroulée du droit. Le ballon prenait la direction de la lucarne droite et obligeait Sirigu à concéder un corner (59e). Lavezzi décalait Pastore sur la droite. « El Flaco » centrait pour Ibra, lequel manquait sa reprise. Le ballon lobait Laquait mais heurtait le poteau droit du gardien de l’ETG (64e). Sur une perte de balle dans l’entrejeu, Khlifa se retrouvait en position idéale face à Sirigu, légèrement décalé côté gauche mais écrasait trop sa frappe (73e).

Les Parisiens commettaient des fautes techniques et se montraient moins vigilants défensivement, par rapport à la première période. Sorlin adressait une frappe tendue de plus de 25 mètres, qui fleurtait avec le montant droit de Sirigu (81e). « Carletto » effectuait son premier changement en faisant entrer Armand à la place de Lavezzi. Aux six mètres, Thiago Motta trompait Laquait d’un tacle glissé, sur un très bon service de Pastore (3-0, 85e). L’Italo-Brésilien cédait alors sa place à Gameiro. Immédiatement après son entrée en jeu, l’ancien Merlu corsait l’addition. Après un long dégagement de Sirigu, Ibrahimovic sollicitait Ménez sur la droite de la surface savoyarde, qui remisait vers Gameiro. Le numéro 19 marquait sur son premier ballon, moins de 30 secondes après son apparition sur la pelouse du Parc (4-0, 87e).

Après une première mi-temps de très haut niveau, les Rouge et Bleu se sont quelque peu relâchés en seconde période. Néanmoins, le club de la capitale se trouve sur la bonne voie, après un mois de résultats catastrophiques. Cette victoire face à l’ETG est synonyme de sortie de crise. Avant la trêve hivernale, il restera trois matches à disputer. Dès mardi, les hommes de Carlo Ancelotti se déplaceront à Valenciennes, à l’occasion de la 17e journée de Ligue 1. La victoire sera de nouveau impérative dans le Nord de la France.

——————————————————–

Paris Saint-Germain – Evian TG : 4-0
Buts : Ibrahimovic (28e), Lavezzi (31e), Motta (84e) et Gameiro (87e) pour le PSG

L’équipe du PSG : Sirigu – Jallet, Alex, T.Silva (c), Maxwell – Motta (Gameiro, 85e), Chantôme, Pastore, Lavezzi (Armand, 83e) – Ménez, Ibrahimovic

L’équipe d’Evian TG : Laquait – Dja Djédjé, Koné, Mbarki, Mongongu, Wass – Sorlin (c), Barbosa (Bérigaud, 80e), Rabiu (Tie Bi, 46e), Govou (Khlifa, 46e) – Sagbo

Avertissements : Jallet (64e, tacle illicite) pour le PSG – Koné (55e, charge illicite sur Ménez), Barbosa (71e, charge illicite sur Chantôme) et Mbarki (73e, semelle sur Lavezzi) pour Evian

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club