Restez connectés avec nous
Lorient/PSG - Tuchel se dit très heureux de la qualification dans la douleur dans un match "de merde"

Club

Lorient/PSG – Tuchel se dit très heureux de la qualification dans la douleur dans un match « de merde »

Quelle rencontre laborieuse ce soir en Coupe de France pour le Paris Saint-Germain ! Opposé au FC Lorient, à 11 dans leurs 20 mètres, le club parisien a eu bien du mal à percer le verrou breton. En effet, il a fallu attendre la 80ème minute pour voir Pablo Sarabia ouvrir le score sur un service magnifique de Thiago Silva, auteur d’un grand match sur les contres lorientais et obtenir la qualification (score final 0-1). En fin de rencontre, l’entraîneur Thomas Tuchel s’est exprimé au micro d’Eurosport.

« Dur ?

Oui, très dur. Le terrain est super dur. Le ballon est…je ne veux pas dire, c’est n’importe quoi. En face, c’était une équipe très serrée à 20 mètres de son but, donc c’était dur. Mais c’est comme ça, on doit trouver les solutions. Mais je suis heureux, on a mis un but décisif et on a défendu très sérieusement.

Tuchel « Thiago Silva a été excellent. »

Les enseignements du match ?

On doit jouer contre 10 joueurs dans les derniers 20 mètres. La passe de Thiago Silva est exceptionnel, il a été excellent ce soir. Il a joué en grand capitaine, avec la classe mondiale.

Mbappé et Neymar qui allaient entrer ?

Oui, mais juste à ce moment on a marqué. C’était bien qu’ils soient avec nous. On avait peu de joueurs et c’était un match important. Dans ma tête, c’était une possibilité pour la fin, les prolongations, mais pas 90 minutes. Ils voulaient aider, mais on a marqué. Alors ce n’était pas nécessaire qu’ils jouent.

Tuchel «  C’est un match de merde pendant l’hiver (rires), avec un terrain très difficile, mais voilà ! »

La qualification est là ?

Oui, nous sommes en 8e et c’est le plus important. Et j’espère, pas de blessure. Mais c’est bien aussi d’avoir des matchs durs. Si on met toujours beaucoup de buts et que tout le monde dit que c’est facile, on peut le penser. C’est super important un match difficile. Et la victoire fait du bien. C’est un match de merde pendant l’hiver (rires), avec un terrain très difficile, mais voilà !

Ce que l’on apprend du match ?

On apprend toujours d’un match. Mais honnêtement, je n’étais pas en colère à la mi-temps. Dans ma tête c’était possible, on a vu l’échauffement que le terrain était très difficile. Et en face c’était un 5-4-1, il fallait marquer. On a beaucoup joué en première mi-temps mais avec trop peu de joueurs dans la surface. Je suis content, nous avons joué avec patience. On n’a pas perdu notre tête. On n’a pas oublié la couverture pour éviter les contre-attaques. 

Des remplaçants qui marquent des points.

Heureux de la rotation ?

Oui, Julian Draxler était mieux dans ce match. Layvin Kurzawa a fait deux matchs très fiables avec beaucoup de qualité. On a besoin de lui en ce moment, j’ai confiance. S’il joue comme ça, c’est super bien.

Thiago Silva ?

Il a été vraiment top, aujourd’hui, avec son langage corporel, sa confiance et sa qualité. C’est un vrai capitaine.

Il faut le garder ?

Mais oui, mais ce sont des choses pour le club.

La demi-finale de Coupe de la Ligue dans un coin de la tête ?

Seulement un peu, mais pas trop. Pour Kimpembe…on a donné du temps de jeu à Diallo parce qu’il faut. On espère récupérer Marquinhos et Kouassi. Ce sera encore un match difficile à l’extérieur avec une belle défense. Ce sera un grand défi.

Icardi joue « trop« , car Cavani est « blessé« .

Icardi a eu plus de mal ce soir ?

C’était très difficile, oui. C’est comme ça pour un attaquant. Quand la défense est aussi serrée c’est dur. Peut-être qu’il joue trop en ce moment, mais Edinson Cavani est blessé alors il faut jouer. Mais je suis content de lui.

Cavani jouera contre Reims ?

J’espère, mais il n’était pas à l’entraînement alors ce sera peut-être trop juste. »

L’essentiel est fait, le PSG a acquis sa qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Mais encore une fois, il faut deux équipes pour faire une belle opposition et ce soir il n’y a en avait qu’une sur le terrain. Sans manquer de respect aux Merlus, leur tactique du bus, qui a bien failli tenir pendant le temps règlementaire, a quand même produit un match assez lent et creux. Si les Parisiens de leur côté ont assiégé la moitié de terrain bretonne, il leur a manqué un peu de folie et de vitesse dans la création pour faire décoller ce match qui ne restera pas dans les annales. On attend à présent le tirage au sort pour connaître le futur adversaire du leader de Ligue 1.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club