Restez connectés avec nous

Anciens

Luyindula : « J’adorerai toujours le PSG ! »

Après avoir résilié son contrat à l’amiable au mois de janvier, Peguy Luyindula s’est enfin engagé avec les New-York Red Bulls, ces derniers jours. Et s’il a connu des moments très difficiles au PSG, notamment après sa mise à l’écart par le club, l’attaquant de 33 ans assure qu’il sera toujours proche du club de la capitale.

« Certaines étapes vous abîment dans la vie, d’autres vous détruisent presque. Mais il faut sans arrêt essayer de se construire ou de se reconstruire. Là, pour moi, il s’agit juste d’une étape supplémentaire dans ma vie et ma personnalité. J’ai trente-trois ans et, à un moment, tout cela va s’arrêter. Je dois savoir ce que je vais faire après le football. C’est donc une transition pendant laquelle je vais bâtir la seconde partie de ma vie, après une première qui fut superbe ! J’adorerai toujours le PSG ! Et puis l’avantage quand on est fan d’un club c’est qu’on ne peut pas vous foutre à la porte. Vous êtes supporter à vie ! Je sais pourquoi les choses se sont passées et dans ces conditions je ne suis pas rancunier. Et puis j’ai quand même prolongé mon contrat. Ensuite, quand j’ai voulu le rompre, je me suis retrouvé face à des gens intelligents. J’ai beaucoup parlé avec le coach (Carlo Ancelotti), Leonardo (le directeur sportif) et le président Nasser al-Khelaïfi. Ils ont compris mon désir et on a pu se séparer dans la cordialité. La place pour des joueurs français au PSG ? Tout le monde peut remplacer tout le monde. Aujourd’hui, l’entraîneur n’est jamais serein à 200 %, même Leonardo n’est jamais serein à 200 %. Le PSG est devenu une entité plus forte que tout. Ils ont créé un monstre taillé pour gagner et c’est le seul truc que l’on va demander à ce club. Après ils feront tout pour préserver son identité, mais comme dans toutes ces grosses équipes, à partir du moment où on est un peu moins performant et où ils auront la possibilité de prendre quelqu’un qui l’est beaucoup plus, eh bien ils ne se gêneront pas ! Parce que le football reste un sport très difficile et un business », a déclaré l’ancien buteur parisien dans L’Equipe.

Désormais, Luyindula se concentre sur sa nouvelle vie à New-York et son nouveau rôle chez les Red Bulls. « J’ai parlé avec les dirigeants de New York tout au long du mois de janvier et en février j’ai rejoint l’équipe pour m’entraîner tout en poursuivant les discussions. La MLS a beaucoup de règles et de contraintes. Ici il y a un salary-cap (plafond salarial) donc un budget à ne pas dépasser, un nombre d’étrangers maximal dans l’effectif et beaucoup d’autres règles compliquées. C’est pour ça que les choses ont traîné. J’aurais pu continuer à jouer en France, mais j’avais envie d’une nouvelle aventure et de me construire une autre façon de vivre. Je souhaitais aussi une vraie coupure avec l’Europe. Ici, les gens n’ont pas trop la culture du football européen. Il n’y a pas non plus beaucoup de matches français diffusés ici, même s’il y a un peu plus d’intérêt avec le nouveau PSG, a-t-il confié, lui qui évolue aux côtés de Thierry Henry à New-York. Je me suis toujours construit mes propres repères et je ne suis pas du style à prendre ceux des autres. Mais c’est bien que Thierry soit là, parce qu’on se connaît et qu’on s’apprécie. »

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens