Restez connectés avec nous

Club

Maxwell fait le bilan de la saison, explique son rôle et évoque le traitement subi par Neymar en France

Maxwell fait le bilan de la saison, explique son rôle et évoque le traitement subi par Neymar en France

Scherrer Maxwell, ancien arrière gauche (janvier 2012 à juin 2017) dorénavant coordinateur sportif du Paris Saint-Germain, a répondu à plusieurs questions de RMC Sport ce lundi soir. L’occasion notamment de revenir sur la saison 2018-2019 du club parisien.

Maxwell « C‘est un apprentissage…Ls joueurs doivent respecter le club »

« Cette saison, c’est un apprentissage. Il y a eu du positif sur le terrain et dans la gestion du vestiaire… jusqu’à Manchester. C’est un tournant. C’était une déception difficile à gérer. Il faut retenir les performances jusqu’en février.

Les joueurs doivent respecter le club et doivent maintenir la concentration quand ils ont une déception. C’est cela être professionnel. Il faut avancer. »

On retrouve encore l’excellente mentalité et le professionnalisme de Maxwell dans ses propos. Il rappelle très justement que la saison était très bonne jusqu’à l’élimination 8e de finale de la Ligue des Champions contre Manchester United. Quelques jours avant, le coach Thomas Tuchel était décrit comme le coach parfait pour Paris et tout le monde pensait que le PSG irait loin. Il ne faut pas l’oublier.

L'Equipe fait le tour du rôle de coordinateur sportif de Maxwell au PSG

« Tout le monde à ses responsabilités : dirigeants, joueurs, coach. »

Tout comme on ne peut pas mettre de côté ce nouvel échec terrible pour le club parisien. Ni ce qui a suivi, avec un relâchement général et la finale de Coupe de France perdue. Il y a eu beaucoup de blessure, il est donc logique que la qualité de jeu tombe un peu. Mais on a senti moins de concentration et de détermination. Il faut que ce groupe grandisse encore pour gagner en confiance et exigence. On se doute que Tuchel travaillera beaucoup cet aspect. Ce sera plus efficace avec l’aide de la direction.

« Je fais le lien entre les dirigeants et les joueurs. »

Maxwell a d’ailleurs expliqué son rôle au sein de cette dernière.

« Mon rôle ? Je fais le lien entre les dirigeants et les joueurs. Il y a énormément de boulot. Je ne pensais pas autant. Ca me rappeler que joueur, c’était le rêve. Je suis là pour aider le coach, les joueurs etc…

Je suis quelqu’un qui retient beaucoup le positif. Même cette saison, il y a eu du bon. Il faut comprendre le jeu. Savoir qui peut être utile la saison prochaine. Il faut prendre les bonnes décisions. Tout le monde à ses responsabilités : dirigeants, joueurs, coach. Entraîner ? Pas pour le moment. Le futur me le dira. Je ne sais pas encore. Je prends mon temps. »

Le Brésilien est donc là plus ou moins pour lier un peu tout le club. Il doit faire en sorte que les messages de chaque groupe (staff, joueurs et dirigeants) passent aux autres et soient compris. On peut penser qu’il donne aussi quelques conseils. Il y a du moins de quoi écouter un dirigeant qui a une immense expérience de joueur au plus haut niveau. On espère en tout cas que le club saura afficher un peu plus d’unité et de « force » à partir de cet été.

« Je vois comment l’Espagne traitent les stars. C’est différent en France. »

Enfin, Maxwell est revenu sur la saison de Neymar et la façon dont il est traité en France.

« Neymar n’a pas pu finir la saison comme il voulait entre la blessure et la suspension. En France, il y a des gens qui le traitent bien et d’autres qui le jugent mal. Nous, on est là pour aider à conquérir avec le club. Je vois comment l’Espagne traitent les stars. C’est différent en France mais il ne faut pas juger, la culture n’est pas la même. »

Comme l’an dernier, Neymar a été coupé dans son élan à cause d’une longue blessure. C’est d’autant plus regrettable cette année, parce qu’il semblait bien parti pour une saison exceptionnelle. Il faut espérer qu’il restera dans le même état d’esprit (plus collectif que sa première saison) l’an prochain et pourra cette fois éviter une blessure. Il serait aussi intéressant de voir les observateurs français un peu moins le critiquer et les arbitres penser à le protéger quand il prend de nombreux coups. Mais comme l’indique Maxwell, c’est un souci de « culture » et on peut craindre que le changement soit difficile.

Publicités

Vidéos Football

 

Articles récents

Autres articles présents dans Club