Restez connectés avec nous
Navas se confie : la différence entre le Real et le PSG, les progrès possibles et son évolution
©Iconsport

Club

Navas se confie : la différence entre le Real et le PSG, les progrès possibles et son évolution

Keylor Navas, gardien de 33 ans arrivé au Paris Saint-Germain l’été dernier en provenance du Real Madrid, s’est longuement confié auprès du journal El Pais juste avant le retour de la Ligue des Champions avec la réception de Manchester United ce mardi soir (1ere journée de la phase de groupes). Nous avons traduit ce qui nous semblait le plus intéressant dans ce long entretien. Il y a notamment une comparaison avec la façon de vivre cette compétition au Real Madrid et au PSG, mais aussi un avis sur ce que Paris peut améliorer, ainsi que quelques réponses à propos de son évolution personnelle.

Navas “le plus important pour moi est de ne pas écouter ce que les gens disent.”

J’étais habitué à commencer une saison en ayant gagné une finale de la Ligue des Champions, cette fois j’ai perdu avec le PSG. Comment cela se passe ?

Il va toujours y avoir une grande exigence dans la saison suivante, indépendamment du résultat de la précédente. Si tu gagnes, il est demandé que tu gagnes de nouveau. Et si tu perds, il t’es demandé de chercher à gagner.

Quelle est la différence entre jouer une finale au Real Madrid, qui en a déjà disputé beaucoup, et au PSG, qui le faisait pour la première fois ?

C’est pareil, parce qu’en fin de compte, c’est ce que les gens disent à l’extérieur. Cela ne doit pas vous affecter en tant que footballeur. J’ai abordé toutes les finales de la même manière, avec la même envie, la même responsabilité, quelle que soit l’équipe. Et je pense que le plus important pour moi est de ne pas écouter ce que les gens disent. Tout le monde voit les choses de l’extérieur avec un prisme très différent de celui du footballeur qui pourra en faire l’expérience à l’intérieur.

Navas “nous continuerons à nous battre pour réaliser ce rêve.”

De l’extérieur, il a toujours semblé que Madrid abordait ces finales avec un grand sérieux, alors qu’avec le PSG vous avez été vus en train de danser au rythme de Neymar.

Ce sont des personnalités…Dans le football, on peut arriver à la victoire d’une manière, et avoir la concentration avant un match d’une autre manière. Dans le passé, si quelqu’un avait le téléphone dans le vestiaire, c’était déjà irrespectueux, car il n’était pas concentré. Et aujourd’hui, beaucoup ont besoin d’avoir leur musique, leurs écouteurs et se concentrer pour le match de cette manière.

Il faut comprendre que à chaque joueur, chaque personnalité, et ce qui fait que chacun de nous entre dans un jeu concentré et heureux. Pour Paris, aller étape par étape, c’était faire l’histoire et c’était une source de bonheur pour tout le monde, car cela avait coûté cher. Je pense que nous étions proches de gagner. Ce que nous aurions aimé, mais nous continuerons à nous battre pour réaliser ce rêve.

En quoi peut-on s’améliorer ?

Il a fallu lutter contre de nombreux fantômes du passé, des moments, des tours de qualification, où il y avait eu un échec, et je crois qu’aujourd’hui ces barrières ont déjà été brisées et les joueurs savent déjà qu’on peut aller plus loin. Je pense aussi que nous allons aborder cette Ligue des champions d’une manière différente: tout le monde sait ce que c’est que d’atteindre une finale, et je pense que cela aide beaucoup.

Navas “cela se sentait dans l’atmosphère à Paris.”

Il y a eu un changement après la défaite contre Dortmund ?

Oui, il y avait beaucoup de tension, cela se sentait dans l’atmosphère à Paris, à cause de tout ce dont on parlait auparavant et qui s’était passé. Il y avait beaucoup de stress parce que la même chose pouvait arriver. Mais nous savions que nous avions tout pour renverser ce résultat, et cela a été le cas. Cela nous a rendus très heureux et nous a beaucoup motivés pour ce qui arrivait.

Navas se confie : la différence entre le Real et le PSG, les progrès possibles et son évolution

Keylor NAVAS of Paris Saint Germain warms up before the French the Ligue 1 soccer match between Stade de Reims and Paris Saint-Germain at Stade Auguste Delaune on September 27, 2020 in Reims, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) – Keylor NAVAS – Stade Auguste-Delaune – Reims (France)

Mon arrivée a été importante pour le PSG, j’ai senti une différence par rapport à Madrid qui cherchait à me remplacer ?

Je l’ai remarqué à l’extérieur, mais pas au niveau des coéquipiers et du staff. Tout le temps que j’étais à Madrid, ils me faisaient confiance à cent pour cent. Ici, la vérité est que je me suis senti très calme, j’ai essayé de transmettre cette confiance à mes coéquipiers et à toutes les personnes extérieures. Je pense que les démonstrations d’affection ont été assez grandes et je me suis senti très aimé.

Navas “je l’ai fait parce que j’aime ça.

Un sentiment de revanche la saison passée contre le Real Madrid ?

Non, parce que je n’ai jamais fait de choses en pensant: “Je vais faire taire ce type”. Non, je l’ai fait parce que j’aime ça, parce que je veux être un professionnel, parce que je sais que cela apportera de la joie à ma famille. J’ai essayé d’apprécier le match. Je me sentais comme à la maison en fait. J’ai passé de nombreuses années à défendre ces buts pour le Real Madrid et étant là-bas, j’avais l’impression que cela faisait partie de ma vie et pour cela cela, et je pense que c’était un très beau match.

Et Dieu merci, les choses se sont très bien passées pour moi. L’affection des supporters, qu’ils m’ont toujours apportée, est sincère, car les supporters madrilènes sont très exigeants et quand ils soutiennent vraiment un joueur, c’est parce que c’est sincère, parce que le footballeur l’a mérité. Et je suis très reconnaissant. Je les garderai toujours dans mon cœur.

J’ai changé en tant que gardien depuis que je suis arrivé en Europa il y a 10 ans ?

On grandit toujours. Mentalement, je pense que, Dieu merci, j’ai toujours eu un esprit fort et j’ai toujours été un joueur assez déterminé. (….) J’ai toujours essayé d’avoir un équilibre, et cela m’a beaucoup aidé. Par la suite, avoir d’excellents entraîneurs de gardiens de but m’a beaucoup aidé à développer davantage mes compétences: des moments de matchs où j’ai pu prendre de bonnes décisions et être capable d’utiliser une de mes qualités, comme être rapide et agile, me déployer beaucoup plus pour réduire espaces, jouer avec les pieds aussi.

Navas “Le rôle du gardien de but aujourd’hui est plus participatif, et j’aime ça.”

On demande plus de choses qu’avant aux gardiens ?

J’aime bien ça. J’ai toujours été quelqu’un qui veut apprendre et essayer de m’améliorer jour après jour. Le rôle du gardien de but aujourd’hui est plus participatif, et j’aime ça, car on ne reste pas là trop longtemps à regarder le match, comme cela se faisait par le passé. Il faut être plus attentif, il faut couvrir les centraux quand ils jouent haut. Quand il s’agit de sortir jouer, il faut aussi être un plus

Dans la position de gardien, si solitaire, le fait d’avoir un stade vide se fait particulièrement sentir ? C’est plus difficile de se concentrer ? 

Honnêtement, je n’y avais même pas pensé. Je préfère jouer avec un stade plein, c’est logique, le football est plus beau comme ça. Mais maintenant, mes coéquipiers m’écoutent aussi davantage. Quand je leur parle, il m’est plus facile d’être entendu. Si vous voulez bien faire votre travail, vous devez toujours être concentrés. Si je peux choisir, le stade est plein. Mais dans le même temps ce n’est pas une difficulté pour moi de jouer comme ça.

Retrouvez ci-dessous notre podcast : L’essentiel du PSG – confs et équipes pour le match contre Manchester.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club