Restez connectés avec nous
Sarabia fait un point sur son état de forme et celui de l'équipe
©IconSport

Club

Sarabia fait un point sur son état de forme et celui de l’équipe

Pablo Sarabia, attaquant de 28 ans arrivé au Paris Saint-Germai durant l’été 2019 en provenance du FC Séville, a accordé une longue interview à RMC Sport qui a été publiée ce mardi. L’Espagnol a notamment évoqué le quart de finale de la Ligue des Champions demain contre l’Atalanta Bergame (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sport), ainsi que la cohésion du groupe. Il s’est aussi confié à propos de sa forme physique et de l’état de l’équipe après avoir joué quelques matchs amicaux et les deux de coupes nationales suite aux 4 mois de coupure.

Sarabia « Je vais faire comme j’ai toujours l’habitude de faire. »

« Prêt physiquement pour être titulaire alors que j’étais remplaçant lors de finales ?

Il est vrai que je n’ai pas disputé l’intégralité des deux dernières rencontres. Finalement, j’ai pu jouer un peu. Avec la sortie sur blessure de Kylian Mbappé, j’ai pu jouer 60-65 minutes en finale de Coupe de France. Même chose en finale de la Coupe de la Ligue grâce aux prolongations. Ce dernier tir au but victorieux m’a rendu heureux et me permet d’engranger de la confiance pour le prochain match. La suspension d’Angel (Di Maria) et la blessure de Kylian (Mbappé) peuvent me donner l’opportunité de jouer cette rencontre. Je vais faire comme j’ai toujours l’habitude de faire. Donner mon maximum afin de parvenir à accomplir l’objectif de l’équipe: passer en demi-finale. C’est ce que nous voulons faire.

Quel bilan des finales ?

Je pense que ces deux rencontres ont été difficiles. Deux rencontres étranges car je considère que les finales ne sont jamais belles. Ce ne sont pas les meilleurs matchs au niveau du jeu, avec deux équipes très fermées et peu d’occasions de but. Finalement, malgré le fait que physiquement l’équipe n’était pas prête, mais elle le sera pour l’Atalanta, elle a su bien rivaliser face aux adversaires. Nous avons été au point défensivement car nous n’avons encaissé aucun but dans les deux finales, et cela nous a permis de remporter ces deux titres.

Sarabia « Nous essayons de faire le maximum pour être prêts physiquement. »

Les critiques sur le jeu ?

Il est vrai que nous n’avons pas le même niveau qu’en mars. En février-mars, nous étions au top, c’était le fruit du travail tout au long de l’année. Puis nous avons traversé une période assez particulière, que nous n’avons jamais connu auparavant. Nous avons besoin de temps pour retrouver du rythme. Nous essayons de faire le maximum pour être prêts physiquement. »

Il est évident que les Parisiens ne peuvent pas déjà être au mieux de leur forme après seulement quelques matchs alors qu’il y a eu cette exceptionnelle coupure de 4 mois. Il faut du temps pour être au mieux. Mais le PSG a tout de même pu travailler et monter en puissance au fil des semaines. Et les finales font forcément du bien pour retrouver du rythme et de l’intensité. Ces matchs ont été très difficiles, ce qui sert aussi à travailler. En plus, Paris a tout de même remporté les titres et cela sans prendre de but. Ce n’est pas à négliger. C’est un signe de sérieux et une performance qui est toujours bonne pour la confiance.

Sarabia et ses coéquipiers ont ensuite pu continuer à travailler et devraient être plus en jambes demain. On se doute en tout cas qu’ils font de leur mieux. Reste à donner le maximum sur le terrain en jouant avec solidarité. C’est ainsi que le PSG a une bonne chance de se qualifier. On peut en tout cas être sûr que l’attaquant espagnol donnera tout ce qu’il a. Il le fait toujours, en multipliant les courses offensives et défensives. On ne peut pas imaginer qu’il change ses habitudes sur une telle rencontre. Espérons que toute l’équipe sera dans ce même état d’esprit, comme lors du 8e de finale retour contre le Borussia Dortmund le 11 mars dernier.

Retrouvez notre podcast à propos de ce match ci-dessous :

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Club