Restez connectés avec nous
Benoit Costil "Ce n'est pas parce que c'est à mon avantage, mais bravo à l'arbitre de ne pas s'être fait berner"

Adversaires

Benoit Costil “Ce n’est pas parce que c’est à mon avantage, mais bravo à l’arbitre de ne pas s’être fait berner”

Le gardien de but du Stade Rennais, Benoit Costil est revenu sur la défaite concédée face au Paris Saint-Germain (0-1, 20e journée de Ligue 1) ainsi que sur les penaltys non sifflés au micro de Olivier Talaron sur la chaîne Canal+ Sport. Pour lui l’arbitre a pris les bonnes décisions. 

«Des regrets ? Oui, on peut en avoir, on ne sait jamais. Une défaite ne fait jamais plaisir. On les a quand même beaucoup plus mis en danger qu’au match aller (0-4) donc on ne va pas dire que c’est bien mais il y a des motifs de satisfaction. Il faudra continuer à travailler comme on le fait et ça va payer.

Avant que vous me demandiez de venir (en interview), je savais pertinemment que vous alliez me poser cette question… Je n’ai rien à dire là-dessus. (il est relancé). Ce n’est pas parce que c’est à mon avantage mais bravo à l’arbitre de ne pas s’être fait berner. Si on ne peut plus sortir et que le mec est déjà par terre avant-même qu’il y ait quelque chose. Et je crois que la deuxième (de Motta) est encore plus flagrante que la première. C’est pas grave, Paris est une grande équipe, ils méritent leur victoire et je leur souhaite une belle saison, sauf dans quinze jours où on a une troisième manche contre eux en coupe. On essayera cette fois-ci de l’emporter.»

Il est certain que les Rennais peuvent avoir quelques regrets sur le résultat de ce soir,  aux vues de leur seconde période. Les Bretons ont étés bien plus dangereux que sur le match aller, où les hommes de Christian Gourcuff n’avaient pas existés. Le fait que les hommes du coach de 46 ans Unai Emery, aient fortement baissés le pied, pourraient être aussi une raison de la belle deuxième période rennaise.

Si la deuxièmes faute sur le milieu de terrain de 34 ans Thiago Motta est belle et bien une simulation de la part de l’international italien ( 30 sélections, 1 but), la première quant à elle est une faute évidente du portier rennais. L’international français ( 1 sélection) ne touche à aucun moment le ballon et de son coté le petit numéro 6 parisien n’a pas le temps nécessaire pour éviter la sortie ultra rapide et non contrôlée de Benoit Costil.

Cela n’aura heureusement aucune incidence sur le résultat final néanmoins une égalisation rennaise dans les dernières minutes, aurait laissée un goût plus que amer à tout les supporters parisiens. Toutefois, Verratti a bien pris un carton jaune, qui le rapproche d’une éventuelle suspension.

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Adversaires