Restez connectés avec nous
Ligue 1 - L'Equipe évoque les discussions autour de la répartitions des droits TV

Autour du PSG

Ligue 1 – L’Equipe évoque les discussions autour de la répartitions des droits TV

Après une longue période de floue, puisque Mediapro, qui devait être diffuseur principal de la Ligue 1 et la Ligue 2 pour la période 2020-2024, a finalement trouvé un accord avec la Ligue de Football Professionnel pour une fin de la collaboration. Le football français ensuite pu retrouver un peu de sérénité et de visibilité pour la suite. Même s’il faut encore régler la situation de la période 2021-2024, mais au moins Canal+ a obtenu l’ensemble des droits pour le reste de la saison. Maintenant, il reste tout de même plusieurs points à régler. Notamment la nouvelle répartition des revenus puisque ce qui a été décidé avec l’arrivée de Mediapro ne tient plus. L’Equipe fait le tour de la situation ce jeu.

« Concrètement, sur la base des recettes qui seront perçues cette saison, certains vont y perdre plus que d’autres. Dans un document adressé aux clubs par la LFP, on s’aperçoit qu’en reprenant le système de répartition du cycle précédent, en se basant sur le classement à la 24e journée, les onze derniers du Championnat auraient des recettes en baisse. Ainsi, Bordeaux (10e) perdrait 2,1 M€ dans l’affaire. Tous les suivants seraient impactés jusqu’à Nîmes (20e), qui aurait 1,2 M€ en moins. À l’inverse, (…) l’OL (2e) et le PSG (3e) bénéficient plus largement d’un retour au système précédent avec, chacun, 3,7 M€ de recettes supplémentaires.

« trois millions de plus ou de moins pour le PSG n’a pas d’incidence majeure sur son économie. »

Aujourd’hui, un collège des clubs de L1 doit décider quel système sera adopté cette saison pour répartir ce qu’il reste de droits télé. Les clubs les plus importants estiment qu’il est normal de revenir au schéma précédent, un peu moins égalitaire. Ils expliquent que celui prévu pour l’instant a été bâti sur des recettes record qui ont disparu. Du côté des petits, on admet que la situation a changé, mais on fait remarquer que « trois millions de plus ou de moins pour le PSG n’a pas d’incidence majeure sur son économie ». Avant de lancer, sans trop y croire : ‘On va essayer de plaider la clémence.’ »

On peut comprendre l’idée selon laquelle les 3 millions peuvent sembler moins importants pour le PSG que d’autres clubs, puisqu’il en a généralement bien plus dans son budget. Il ne faudrait cependant ici pas oublier que les pertes prévues cette saison sont énormes pour Paris. 3 millions ne seraient clairement pas de trop. Tous les clubs ont besoin de tout l’argent possible face à cette crise due à l’épidémie du coronavirus. On peut donc craindre que les discussions soient plutôt compliquées;

Mais on espère que les clubs français sauront ici afficher un bon visage pour trouver une bonne solution. Laquelle sera de toute façon loin de l’idéal espéré avec l’arrivée de Mediapro. Il faut faire au mieux dans des conditions difficiles.

Retrouvez ici notre Podcast « Barcelone – PSG (1-4) : Débrief de la démontada, grand collectif et immense Mbappé ».

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG