Restez connectés avec nous

Adversaires

Montpellier se sent presque intouchable

Mercredi soir, Montpellier a une nouvelle fois prouvé qu’il était le plus grand rival du PSG dans la course au titre, même si l’OM est en grande difficulté en ce moment. Les acteurs montpelliérains étaient donc heureux et surtout très confiants après la rencontre, à sept matches de la fin du championnat.

Olivier Giroud, buteur au Vélodrome, n’hésite plus à affirmer que le titre est un véritable objectif, même s’il n’est absolument pas certain de l’issue du championnat. « Je ne suis pas devin. Je ne lis pas dans les cartes. En tout cas, on va tout faire pour. On ne peut plus se cacher maintenant. On y croit tous dur comme fer. On va être difficile à aller chercher. On espère aller au bout », a déclaré l’attaquant héraultais, imité par son coéquipier Younès Belhanda, encore une fois éblouissant hier soir. « Le sprint est lancé. Il reste sept finales. C’est à nous de bien négocier les matchs les uns après les autres. Qui peut nous arrêter ? Personne, j’espère. C’est à nous de faire le travail sur le terrain, d’être sérieux. Et je pense qu’on pourra aller jusqu’au bout. »

De son côté, Henri Bedimo sent que son équipe engrange une énorme confiance. « On voulait faire abstraction de tout ce qui entourait ce match. Il n’y a que les gens qui n’ont pas joué au plus haut niveau qui peuvent se permettre de sortir ce genre d’âneries (…) A Montpellier, cette saison, la star c’est le collectif. On l’a toujours montré. Quand on est comme ca, dans notre état d’esprit, rien ne peut arriver. On va mettre les ingrédients pour aller au bout. Aujourd’hui, on ne se cache plus. On assume nos ambitions. Cet après-midi, on a montré notre force. »

Enfin, René Girard est ravi d’avoir pris trois points d’avance sur le PSG et d’avoir sous ses ordres des joueurs capables de faire la différence à tout moment. « C’était un match bonus. Il était donc important de faire un truc ici. En gagnant, on met Paris à 3 points et Lille à 10 points. C’est très important car on va recevoir les Lillois à deux journées de la fin. Quand vous avez des garçons comme Younes (Belhanda) et Olivier (Giroud), c’est un plus. A tout moment, on peut y arriver. C’est peut être notre belle étoile cette saison. Aujourd’hui la phase technique, physique, c’est terminé, il faut récupérer. Il nous reste grosso modo un mois de compétition, c’est mentalement que ça va se jouer. Quand vous avez de jeunes joueurs comme ça et qu’en face, vous avez Paris, avec des garçons qui ont l’habitude de jouer la Ligue des Champions, on se demande comment on va être mangé. Mais on est là et on verra. S’ils sont meilleurs, ils le prouveront sur le terrain. Pour l’instant, on va s’accrocher… », a réagi l’entraîneur montpelliérain.

Autant dire qu’avec une telle dynamique et une telle confiance du côté montpelliérain, il faudra que le PSG fasse presque un sans faute pour être assuré de terminer champion de France en fin de saison. Car les héraultais n’ont pas l’air décidé à lâcher l’affaire.

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires