Restez connectés avec nous
Pierre Ménès sur la victoire du PSG face à Caen "un succès anecdotique dont tout le monde se fout"

Ligue 1

Pierre Ménès sur la victoire du PSG face à Caen « un succès anecdotique dont tout le monde se fout »

Hier le Paris Saint-Germain a étrillé le Stade Malherbe de Caen sur le score de 6-0 sur la pelouse du Parc des Princes. A l’image de Laurent Blanc enfoncé dans son siège (suite à un problème familial, certes), ce match et son résultat n’aura pas déchaîné les foules (d’ailleurs le Parc n’était pas rempli). Les Parisiens ont donc « fait le job ». Sur son blog, Pierre Ménès est revenu brièvement sur cette rencontre en ces termes :

« (…)Quelques mots pour finir sur la large victoire du PSG sur Caen. Oui, la Ligue 1 est trop faible pour le champion de France. Mais une fois qu’on a dit ça, qu’est-ce qu’on fait ? On demande aux Parisiens de tirer à côté et de ne gagner que 1-0 pour que ça ait l’air plus difficile ?

Alors c’est vrai que Caen était assez amoindri, notamment sur le plan défensif. Et puis le SMC est hors du coup depuis pas mal de semaines. Le 2-0 de la mi-temps était assez flatteur. Et puis après le repos, Paris a contré et avec la qualités des joueurs de l’effectif parisien, un déluge de buts s’est abattu sur Vercoutre. Au final, c’est un succès anecdotique dont tout le monde se fout. A commencer sans doute, par les Parisiens eux-mêmes. »

Le PSG compte à présent 30 points d’avance sur l’Olympique Lyonnais (avant le match de dimanche soir qui oppose l’AS Monaco à l’Olympique de Marseille). Clairement le championnat de France souffre d’un manque de compétitivité, on le répète assez souvent.

Lorsque les détracteurs du club de la capitale nous avancent l’excuse du budget pour expliquer un tel écart on est obligé de sourire.
Un coup d’oeil au classement et on s’aperçoit qu’un club comme l’OM qui fait partie des plus gros budgets de France occupe la 15e place à 46 points du leader parisien et derrière des clubs comme Caen ou Angers.

Ainsi sur le territoire national, les rouge et bleu font ce que l’on attend d’eux, ils écrasent le championnat et glanent tous les trophées possibles. Mais l’exigence affichée en France peine à se traduire sur la scène européenne, ce qui est un autre débat.

Jean-Michel Aulas dit vouloir concurrencer le PSG rapidement, à l’heure actuelle l’OL reste le club le mieux structuré et le plus ambitieux derrière Paris. Il serait souhaitable que son voeu se réalise car c’est bien connu « à vaincre sans péril on triomphe sans gloire ».

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1